Vœux à la presse : PRVM-Fasoko respecte la tradition

1

C’était autour d’un dîner offert par le Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM-Fasoko), le vendredi 28 décembre dernier a son siège, sis à la cité UNICEF de Niamakoro, que le Président du parti, Mamadou Oumar Sidibé, a, au nom de l’ensemble de ses militants et a son nom propre, présenté ses vœux du nouvel an à la presse malienne dans toutes ses composantes. Cette cérémonie est une manière pour le premier responsable du parti, de dresser le bilan réalisé au cours de l’année écoulée, en même temps d’adresser ses reconnaissances aux journalistes pour leur accompagnement quotidien tout long de l’année 2018.

Dans sa présentation le président Mamadou Oumar Sidibé, a rappelé que l’année 2018 a été une année politique chargée, très chargée. Selon lui, l’agenda politique du Parti a été marqué en 2018 par des activités diversifiées riches en expérience.

Toutefois, la fin de l’année 2018 offre l’heureuse occasion pour exprimer la gratitude du parti à toute la presse pour sa participation active aux élections présidentielles et lui adresser ses vœux de bonne année, de santé et de prospérité, a-t-il dit. Avant d’annoncer qu’au cours de l’année 2019, le PRVM procèdera à la mise en place effective du bureau des jeunes et du bureau des femmes au niveau national.

Massacre de Koulogon: Déjà des arrestations

Suite aux tueries perpétrées contre les civils du village peulh de Koulogon, dans le cercle de Bankass, la réaction du gouvernement ne sait pas fait entendre. Aussitôt informé, le président IBK a donné des instructions fermes pour que toute la lumière soit faite sur cet acte barbare et ignoble. C’est ainsi que le jour qu’a suivi cette infamie, il y a eu l’arrestation de 7 personnes suspectes et 24 hommes qui auraient mené le même jour une attaque dans un autre village, à savoir, Bobosso. Laquelle des opérations a occasionné la mort d’un assaillant.

UELACIMA: Moustaph Traoré aux commandes

Dans la dernière semaine de l’année 2018, le syndicat de l’Union des enseignants de la langue arabe et la culture islamique au Mali (UELACIMA) a tenu son 4ème congrès ordinaire, dans la grande case du Centre national de documentation et d’information pour l’enfance (CNDIFE). Ce congrès qui avait pour parrain l’ancien Premier ministre Moussa Marra, a permis d’examiner et d’adopter les statuts et règlement intérieur de l’Union. Aussi, un nouveau bureau de 33 membres a été mis en place avec à sa tête le secrétaire général de l’ancienne administration de l’organisation faitière.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here