Voeux de l’ADEMA/PASJ à la presse: Pr. Tiémoko Sangaré insiste sur la discipline au sein du parti

Le Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema/PASJ) a organisé, le 5 janvier 2019 à son siège national à Bamako Coura, sa traditionnelle cérémonie de présentation des vœux à la presse. Dans son intervention, le président dudit parti, Pr. Tiémoko Sangaré a insisté sur la discipline des militants au sein de la ruche.

Pour le président de l’Adema/PASJ, Pr. Tiémoko Sangaré, cette rencontre annuelle est une occasion de présenter les vœux aux hommes de médias et de les annoncer les grandes lignes de son parti.

Selon Pr. Tiémoko Sangaré, le maître mot du parti des abeilles sera, cette année, la discipline “Il est grand temps que les militants de l’Adema/PASJ fassent de la discipline une de leurs valeurs cardinales”, a-t-il déclaré. Aux dires de M. Sangaré, l’année 2019 sera celle de la réorganisation, de la redynamisation et de la modernisation de l’Adema/PASJ.

Le commandant en chef des abeilles a également rappelé la contribution de son parti à la victoire du président Ibrahim Boubacar Keïta à l’élection présidentielle de 2018. Toutes fois, explique-t-il, cette victoire ne doit pas être perçue comme la victoire d’un camp sur un autre mais celle du peuple malien.

Concernant un éventuel dialogue politique, Pr. Tiémoko Sangaré a salué et encouragé les efforts de rassemblement du président de la République IBK tout en appelant tous les acteurs politiques à mettre l’intérêt du Mali au dessus de tout. De l’avis du président de l’Adema/PASJ, le parti des abeilles est disposé à renforcer sa base d’alliance avec tous les partis qui partagent ses valeurs. Profitant de l’occasion, Pr. Tiémoko Sangaré a lancé un appel solennel à tous ceux qui étaient à l’Adema/PASJ mais qui sont partis pour des raisons diverses afin qu’ils reviennent dans leur maison mère. Cependant, le président Sangaré a précisé à l’exception de ceux qui ont été exclus pour violation des textes du parti. Un piège ? Même s’il n’est pas nommément cité, il est difficile de croire que cette exception ne fait pas allusion au cas de Dramane Dembelé. L’ancien ministre, M. Dembelé s’était présenté candidat à l’élection présidentielle de 2018 malgré la décision du comité exécutif de son parti Adema/PASJ de soutenir le président sortant IBK, entraînant ainsi son exclusion du parti des abeilles.

Abdrahamane Diamouténé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here