Kouffa n’a jamais travaillé à la réhabilitation du Macina

Les premiers actes de Kouffa étaient de s’en prendre au mausolée de Sékou Ahmadou à Hamdallaye, d’enlever les leaders peuls dont des descendants de Sékou Ahamadou. Saviez-vous que Kouffa a tué un chef de village peul pour épouser sa femme ?

Macina, à travers le front de libération du Macina, est une création des médias (RFI relayée par les officines maliennes et d’autres radios et journaux satellites) avec un argument faussement attribué aux éléments de Kouffa pour nourrir un problème peul, alors que jamais ces gens n’ont porté leur djihadisme pour une suprématie ethnique.

Pour votre information, Kouffa n’est pas du Macina et n’est pas de la même tariqa que les gens de Macina kadria et tijaniya avec l’invasion Toucouleur. Kouffa est wahhabite (Qatar, Arabie et pays du golf). Les gens de Kouffa s’appellent depuis et aujourd’hui les gens de la brousse ; ils n’ont jamais le nom d’un front de libération, n’ont jamais appelé à un jihad ethnique, et les victimes de Kouffa sont plus nombreuses parmi les Peuls que chez les autres.

Réduire le djihadisme terrorisant de Kouffa à une libération ou reconquête d’une domination peule est un discours simplement maladroit et hypocrite. Vous pouvez écouter les enregistrements attribués à Kouffa, depuis leur apparition, vous ne trouverez pas le nom front ni libération de Macina. Ils disent toujours djihadisme en citant principalement les forces internationales qu’ils appellent occupants et des gens de la croix ; le gouvernement du Mali est taxé de soumis aux croisés et cafres. Il appelle à combattre tous ceux qui collaborent avec ces forces et alliés (États). Il y a plusieurs études sérieuses sur le djihadisme au centre, informez-vous au moins, et arrêtons de prendre les informations de certains médias.

Amadou Sallah CISSE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here