Vol de 57 cartons médicaments à la PPM : des syndicalistes pris la main dans le sac

0

C’est un coup dur pour le comité syndical de la Pharmacie Populaire du Mali. Certains des membres de ce syndicat ont été pris en flagrant délit de vol de médicaments. Les faits se sont déroulés la semaine dernière. Tout est parti de l’arrestation par les éléments du commissariat de police du 1er arrondissement d’un certain Alou Traoré avec 57 cartons de médicament anti paludique. A la suite des enquêtes, il s’est avéré que toute une bande organisée est à la manœuvre à la PPM. Le groupe qui travaille en parfaite intelligence, comprend un chauffeur, un magasinier et une gérante du dépôt à Korofina en commune I du district de Bamako.

Comment opère cette bande ? Le chauffeur envoyé pour enlever 100 cartons, profite de sa mission pour ajouter 57 cartons de plus chez le magasinier Mamadou Bore. Ensuite, le nommé Alou Traoré le chauffeur place ses médicaments chez la gérante de la PPM à Korofina afin de fournir certaines pharmacies au détriment de la pharmacie populaire du Mali (PPM).

Autrement dit, l’argent de ces 57 cartons tombent directement dans leurs poches au détriment de la PPM.

Chose surprenante, tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire de vol de médicaments sont membres du syndicat qui agite pour réclamer le départ du Président directeur général, Dr Moussa Sanogo, un responsable courageux et déterminé à donner un autre visage à la PPM qui commence à sortir la tête de l’eau.

Le démantèlement de ce réseau prouve à suffisance que l’agitation du syndicat contre les reformes en cours ne vise rien d’autre que la sauvegarde des intérêts égoïstes d’un réseau mafieux au sein de la Pharmacie qui sombrait dans l’opacité financière avec une dette de 4 milliards de nos francs avant l’arrivée de l’équipe de Docteur Moussa Sanogo. Aujourd’hui grâce à la gestion rigoureuse de l’actuelle instance dirigeante, cette dette de 4 milliards n’est plus qu’un mauvais souvenir. Cette œuvre de salubrité financière n’est pas du goût des agents corrompus qui veulent obtenir le départ de l’équipe en mission pour redonner à la PPM toutes ses lettres de noblesse dans un environnement concurrentiel. En attendant, ces agents pris flagrant délit, méditent leur sort en prison.

M L Fofana

Koulikoro.info

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here