Conseil des ministres – De grands chantiers présentés par Amadou Koita

Selon le ministre Amadou Koita, porte-parole du gouvernement, les communes II et V du district de Bamako auront bientôt un visage nouveau grâce aux travaux à haute intensité de main d’œuvre que le gouvernement a approuvé lors du dernier conseil des ministres. L’un des chantiers phares adoptés lors du premier conseil des ministres de 2019 est le projet de rénovation de plusieurs quartiers de la capitale, a affirmé le porte-parole du gouvernement samedi dernier.
Ces travaux financés par l’Agence française de développement(AFD) permettront à plusieurs quartiers d’avoir des rues pavées, des caniveaux et d’autres ouvrages de voirie. En commune II, les travaux vont bientôt démarrer bénéficieront à des quartiers populaires comme Bozola et Niarela. En commune V, les quartiers de Sabalibougou, Daoudabougou et bien d’autres en bénéficieront également.
Autres marchés approuvés en conseil des ministres, ceux relatifs au bitumage de la route allant de la route nationale 6 (qui relit Bamako à Kayes) à la ville de Nara. La construction de cette route longue de 185 km est confiée à deux entreprises. A en croire Amadou Koïta, le désenclavement de la zone contribuera au développement économique de plusieurs localités riveraines de la voie et aidera à réduire la pauvreté.
Le porte-parole du gouvernement a aussi présenté le dossier relatif à la suppression de la TVA sur les usines qui produisent de l’huile avec les graines de coton. Pendant deux ans, les huileries maliennes seront exemptes de cette taxe afin de leur permettre d’accroitre leur production qui ne couvre que 1% de la consommation nationale. L’objectif, a-t-il déclaré, est de permettre aux industries concernées de produire plus d’huile pour la consommation et de l’aliment bétail à des prix abordables.
Le conseil des ministres a aussi approuvé le dossier relatif à la réorganisation de l’armée de terre pour l’adapter aux besoins de la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation de l’armée. Elle aura ainsi une sous-chefferie des finances. Il y aura la création d’un commandement de soutien et le chef d’état-major de l’armée de terre sera désormais élevé au grade d’officier supérieur pour remplir sa tache.

Soumaila T. Diarra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here