Tentative d’occupation illégale de l’UMAV par Issa Camara : ” Nous allons résister même s’il y aura un bain de sang ” déclare Hadji Barry, président de l’UMAV

Depuis quelques mois, Issa Camara, handicapé visuel et magistrat, tente tant bien que mal d’occuper la présidence de l’Union Malienne des Aveugles (UMAV). Cette fois-ci, il est venu sans décision de justice avec un soit disant huissier et cinq douteux gardes, pour demander au président légal et légitime de l’UMAV et l’ensemble de son bureau de déguerpir les locaux de l’UMAV, clamant que c’est lui Issa Camara le président. Cette démarche machiavélique a sans doute échoué. Lisez plutôt.

Aujourd’hui, l’Union Malienne des Aveugles (UMAV) a plus que mal. Elle souffre d’une maladie virale très grave. Cette maladie est si grave qu’elle risque de faire couler l’UMAV qui est la seule institution de refuge, d’espoir, d’éducation, de formation, d’instruction des déficients visuels du Mali. Cette maladie est causée par un virus contagieux qui a atteint l’UMAV en janvier 2018. Depuis, cette institution se bat pour faire revenir ce virus à la raison ou à défaut le vaincre. Sous couvert de sa profession, magistrat, cet agent pathogène est toujours victorieux devant les Tribunaux comme si les juges en charge de ces affaires maîtrisaient moins les textes maliens. Alors, se croyant tout permis voire invincible, monsieur Issa Camara a atterri dans la cours de l’UMAV accompagné de cinq gardes et d’un huissier qui a refusé de décliner son identité, ce lundi matin vers 10 h. Son intention était d’usurper la présidence de l’UMAV.

Il semble dépasser les bornes cette fois-ci. Le président légitime Hadji Barry et ses hommes ont opposé la résistance. ” Nous allons résister même s’il y aura un bain de sang. Nous n’accepterons jamais tant qu’il n’a pas la décision du procureur “, rétorque M. Barry.

Par ailleurs, ce scenario de provocation de Issa succède à un autre qu’il a orchestré quelques jours après l’élection de Hadji Barry à la tête de l’UMAV le 11 décembre dernier. Toujours accompagné de gardes, il a cassé la porte de la résidence du président et l’a cadenassée avec ses propres cadenas, ce jour-là.

Par la faute de ce magistrat et ses amis, l’avenir des milliers de déficients visuels est en jeu. Faudrait-il laisser Issa détruire le seul espoir des milliers de Maliens pour ses intérêts personnels ? En tout cas, comme l’a dit Hadji, “ on devient magistrat pour servir et non pour détruire “. Et ce n’est pas par le bricolage que l’on devient Président de l’UMAV. Issa Camara est désormais persona non grata à l’UMAV. Son nom y signifie la peste. Et le public non voyant est fortement dressé contre lui.

Yacouba TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here