Après le succès du concert de Dadju au Palais des sports : Momo de Paris fait un don à l’Amaldème

Comme à l’accoutumée, Momo de Paris a de nouveau fait parler son cœur. Le jeune entrepreneur, Mohamed Lamine Sangaré, promoteur de la marque “Momo Uno” a effectué le jeudi 27 décembre un don aux pensionnaires du centre des déficients mentaux ” Amaldème ” de Lafiabougou en commune IV du district de Bamako.

Il l’a promis, il l’a fait ! Dans une interview qu’il nous avait accordée sur le concert de l’artiste international français Dadju, tenu le 24 décembre dernier, le jeune entrepreneur, Mohamed Lamine Sangaré alias Momo de Paris et non moins le prometteur de marque “Momo Uno” avait promis de verser une partie des recettes du concert à l’orphelinat Amaledème de Lafiabougou en commune IV du district de Bamako. Une promesse qu’il a honorée le 27 décembre 2018 à la faveur d’une cérémonie de remise de don audit orphelinat.

Le don a été effectué en présence de l’ancien maire de la commune IV et ancien Premier ministre, Moussa Mara, la directrice de l’orphelinat, Yasmine Sanogo, et bien évidemment le donateur, Mohamed Lamine Sangaré, accompagné de plusieurs membres de sa famille ainsi que de ses collaborateurs. On notait également la présence remarquée de la Miss Ortm France Mali 2019. Ce don était composé, entre autres, de 40 sacs de riz, 10 sacs de sucre, des bidons d’huile, des cartons de lait et de biscuits, des fournitures scolaires ainsi qu’une somme de cinq cent mille francs CFA (500. 000 Fcfa).

Un geste salué à sa juste valeur par la directrice Yasmine Sanogo qui espère voir d’autres mécènes suivre l’exemple de Momo de Paris : “Mes remerciements sincères à Momo de Paris pour ce geste. Je n’ai de pas de mots pour le remercier car les mots ne sont pas assez forts pour lui dire tout le bien qu’il fait à l’orphelinat par ce don. Il vient de faire plaisir à nous ainsi qu’aux enfants de l’Amaldème. Je souhaite un grand succès à Momo et à ses amis dans leurs entreprises. Je demande aux autres de suivre l’exemple de ce monsieur au bon cœur”, a laissé entendre Yasmine.

Pour sa part, Momo de Paris se dit content d’avoir honoré sa promesse et espère continuer à donner le sourire aux orphelins et aux démunis. “On dit souvent que la promesse est une dette. Il y’a deux ans, quand je passais ici à l’Amaldème, j’ai été touché par les conditions dans lesquelles vivaient les enfants. Je leur avais alors promis de revenir faire un don à l’avenir et voilà. J’espère pouvoir continuer à donner le sourire aux orphelins et aux démunis inchallah”, nous a-t-il confié.

Youssouf KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here