Le Pm SBM face aux assauts du député Belco, à la connivence des pro-Treta et à l’indifférence de Karim KEÏTA

Lors de l’interpellation du gouvernement sur la problématique du Centre-Mali, la tension était palpable dans l’atmosphère à l’hémicycle. En atteste la fin très froide d’un épisode à l’issue duquel le chef du Gouvernement est reparti de l’hémicycle sans avoir été raccompagné par un officiel de l’Assemblée nationale. La froideur découle sans doute du ton très peu amical sur lequel le Premier ministre d’IBK a pris congé de l’hémicycle, lundi dernier, après sa vive escarmouche verbale avec le député Belco Bah. L’intervention du député élu à Niono n’était qu’une face visible de l’iceberg que le Pm a dû affronter lors des débats. Comme pour lui rendre l’épreuve le moins surmontable possible, les pro-Tréta (son adversaire) n’ont pas manqué d’entrer sournoisement dans la danse en prêtant main-forte au plus gênant de ses interlocuteurs par des rajouts de temps de parole. Belco Bah s’en est naturellement servi pour désaxer l’illustre visiteur et détricoter ses arguments devant les élus de la nation. Toutes chose que le président de la Commission Défense et Sécurité semble avoir avoir savouré dans une indifférence certes mesurée mais qui cache mal sa passive complicité avec la dure épreuve infligée au chef du Gouvernement.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here