Intervention Française au Mali : le Mouvement « On a tout compris, Waati sera » dénonce six ans de pyromanie qui ne dit pas son nom

Le 10 janvier 2018, le mouvement «On a tout compris, wati-sera» était dans la rue pour protester contre le bilan de six ans de pénétration néocoloniale française au Mali.

Entre 14 heures et 16heures avec un itinéraire discret pour déjouer le barrage des forces de sécurité. A la grande surprise de toutes et de tous des centaines de jeunes ont pris d’assaut la maison des jeunes de Bamako avec pour objectif tenir à la hâte un meeting devant l’ambassade de la France. Au moment où ils se préparaient pour sortir les forces de l’ordre aussi sont venues en assaut.

Du coup, Adama Ben Diarra, Porte-parole dudit Mouvement et ses éléments ontmis en pratique leur intelligence militante et se sont retrouvés à la grande surprise devant l’ambassade de France, tandis que moins de deux dizaines de jeunes sont restés dans la cours de la maison des jeunes pour attirer l’attention des policiers sur le lieu.

Arrivé devant l’ambassade de France, Adama Ben a lu la déclaration accusatrice de la France. Selon le mouvement rien ne justifie la présence militaire française au Mali si ce n’est pas la néo colonisation programmée. Le mouvement affirme que la France œuvre pour la partition du Mali comme cela s’est passé dans les pays comme : (Éthiopie, Soudan, Nigeria, Cameroun…).

Après six ans de présence française, le problème malien s’aggrave de jour en jour et nombreuses preuves attestent que la France est soutien à toutes les organisations qui assassinent les maliens. Quant aux femmes et hommes de l’autorité malienne, ils sont accusés de laxisme et de trahison par le mouvement puis que les autorités françaises continuent avec les initiatives coloniales de Charles de Gaule du 10 janvier 1957 qui visaient à créer un État économique entre le Mali, Tchad, Niger, Algérie appelé OCRS (Organisation Commune des Régions Sahariennes) sans qu’ils ne lèvent le petit doigt.

Ocrs à l’époque de laquelle les responsables politiques du Mali (Soudan) sous la conduite de l’Union Soudanais Rassemblement Démocratique Africain (US-RDA) ont conduit la France à l’échec. Et jusqu’aujourd’hui, la France n’a pas abandonné ce projet, pour quoi les autorités maliennes trahissent leurs anciens qui ont pu vaincre cette partition qui est une obsession de la France impérialiste, seule ennemie d’hier et d’aujourd’hui a martelé le porte-parole du mouvement?

Grâce à la détermination contre la colonisation, Modibo KEÏTA a mobilisé les maliens pour vaincre les agresseurs. Pour le mouvement on a tout compris, ce que le Mali vit n’est pas une fatalité, il est le produit du comportement des politiques du pays.

On lisait sur les banderoles et entendait des mots d’encouragement aux Forces Armées Maliennes qui se trouvent dans les pièges des usurpateurs et des « yesmen » aux commandes du pays.

Avant que le porte-parole finisse le discours, les forces de l’ordre ont fait irruption sur les lieux pour disperser les manifestants avec des tirs de gaz lacrymogènes à l’issue de laquelle irruption sept arrestations a été faites. Une des personnes arrêtées n’était pas manifestante. Elles ont toutes été transportées au 1er Arrondissement de Bamako puis libérées après sept heures.

Le Mouvement «On a tout compris, Wati Sera» attend entreprendre des mobilisations contre la main mise sur les ressources du pays par la France dans les jours à venir.

Daouda Z KANE

Source : L’œil du Peon

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here