4ème anniversaire de la Mission EUCAP Sahel au Mali : Promouvoir davantage l’approche «Sécurité et développement»

Mardi dernier, la Mission EUCAP Sahel au Mali a célébré le 4ème anniversaire de sa présence dans notre pays. C’était à son siège, à Sébénicoro, en présence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, de l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Mali, Alain Holleville, du chef de mission d’EUCAP Sahel, Philipe Rio ainsi que de nombreux diplomates.
D’entrée de jeu, la première séquence de l’anniversaire a porté sur la remise d’attestations aux trois stagiaires des forces de sécurité, ayant suivi notamment la formation sur l’intervention professionnelle.
Dans son intervention, l’ambassadeur de l’Union européenne a estimé que la situation sécuritaire au Sahel demeure fragile, ajoutant que le renforcement de la sécurité dans la région figure désormais au cœur des préoccupations régionales mais également européennes et internationales.
Selon Alain Holleville, l’insécurité, sous toutes ses formes, (comme la criminalité organisée, le terrorisme), constitue un véritable fléau qui menace la paix et le développement des populations, cristallise le repli communautaire, favorise l’extension de zones de non droit et par conséquent, favorise le recul de la justice et de l’Etat de droit.
Le diplomate européen a rappelé que conformément à « sa stratégie Sahel », adoptée en mars 2011, l’Union européenne s’est engagée à soutenir les efforts menés dans le domaine de la sécurité et notamment à promouvoir, dans la région et en particulier au Mali, une approche dite « Sécurité et Développement ».
« L’Union européenne a ainsi déployé au Sahel ses instruments de Politique de sécurité et de défense commune (PSDC), aussi bien civiles (EUCAP Sahel Mali, EUCAP Sahel Niger), que militaire (EUTM Mali), qui proposent l’expertise technique (formation et conseil) pour le renforcement de capacité des forces de défense et de sécurité, au niveau national comme régional. Quelques 800 experts sont ainsi actuellement déployés au Mali et au Niger », a détaillé le diplomate.
Mettant en exergue l’importance d’EUCAP Sahel, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a aussi exprimé son appréciation de l’approche des partenaires qui demandent, chaque fois, ce dont ils ont besoin tout en essayant de traduire cela en actions concrètes. Il a ensuite salué la qualité du travail avec le partenaire européen.
« Je voudrais aussi me réjouir du fait que chaque fois que nous avons sollicité des actions concrètes, des approches différentes, nous avons été entendus et compris », a-t-il salué.
Le ministre Traoré a fait remarquer que si le Mali est plus sûr, c’est le Sahel et l’Europe qui sont plus sûrs. « Nous sommes conscients de cela et c’est ce que nous faisons. C’est pourquoi, le gouvernement a adopté une Loi de Programmation de la Sécurité intérieure qui, cette année, va mobiliser un peu plus de 90 milliards de Fcfa. Cela pour qu’au niveau national, nous puissions aussi recruter plus, former plus et mieux réaliser les infrastructures et les équipements », a expliqué le ministre en charge de la Sécurité.
Le général Salif Traoré a estimé qu’avec les appuis des partenaires, les forces de sécurité seront, dans un futur assez proche, suffisamment opérationnelles et professionnelles pour que « la population puisse se sentir un peu mieux en sécurité et que nous puissions jouer notre partition dans la sécurisation et la pacification du Sahel »

B. D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here