Mali: 3 chefs de katiba neutralisés en 2018, selon Barkhane

Dans un communiqué, la force Barkhane avance qu'en 2018, elle a porté un coup sévère aux groupes terroristes en neutralisant trois chefs de katibas majeurs. Ces actions ont été complétées par la mise hors de combat d’un nombre important de chefs de groupes et de logisticiens. Le document qui résume le bilan annuel des opérations de la force française au Mali, indique que 120 combats contre les terroristes ont été menés avec l'implication des forces maliennes.

Dans le document, la force Barkhane fait état de nombreuses actions entreprises en 2018 dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Au total, 120 opérations qui ont permis de neutraliser trois chefs de katibas majeures lors de différentes offensives menées conjointement avec les forces armées maliennes. Il s'agit des responsables de la katiba de Macina, la katiba Alpha (3 A), et la katiba Al Mourabitoune. La Force française ajoute que ces actions ont été complétées par la mise hors de combat d’un nombre important de chefs de groupes et de logisticiens.

La réussite de ces opérations de Barkhane reste assujettie aux appuis aériens notamment les avions de chasse et les drones. Ajoutés à ceux-ci, les appuis aéroterrestres et la mobilisation des acteurs et capteurs du renseignement peut-on lire dans communiqué signé par son état-major.

Du côté des populations, Barkhane affirme apporter également son soutien en matière d’appui médical. Du début de l’opération jusqu’en 2018, cette force a ainsi effectué 70 consultations et 300 soins par jour au Niger, au Mali et au Tchad.

Pendant ce temps à l'ONU, les membres du Conseil de sécurité s'impatientent. Ils exhortent le gouvernement du Mali et les groupes armés signataires à prendre des mesures immédiates et concrètes pour mettre en œuvre de manière effective les dispositions clés restantes de l’accord. Rappelons que le conseil de sécurité a pris en décembre dernier les premières sanctions contre trois individus faisant obstacle à l’accord de paix. Il menace d’en prendre de nouvelles sanctions si l’échéance fixée par l’ONU n'est pas respectée.

Le bilan de la force Barkhane est positif, selon certains analystes. Au delà des chiffres, ces derniers mettent en exergue l’évolution de la collaboration avec les forces nationales et les populations locales. Toutefois, estiment-ils, il y a bien des aspects à revoir .

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here