Réforme constitutionnelle : Pr. Makan Moussa Sissoko à la tête du Comité d’experts de 11 membres

C’est désormais le Professeur Makan Moussa Sissoko qui aura la lourde responsabilité de conduire le Comité d’Expert pour la réforme Constitutionnelle. Il est à la tête d’un bureau de 11 membres, tous des cadres chevronnés, qui ont l’amour du pays. Il fait valoir ses droits à la retraite, le 31 décembre 2018, alors qu’il assurait le poste de Secrétaire général du ministère des Mines et du Pétrole.

C’est par Décret 0015/PM-RM du 14 janvier 2019 que le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga a mis en place le Comité d’experts pour la réforme constitutionnelle. Ce Comité a pour mission essentielle d’élaborer l’avant-projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992, en tenant compte des clauses de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger qui relèvent de la matière constitutionnelle. Il s’agit aussi de prendre en compte les propositions pertinentes des précédentes tentatives de révision constitutionnelle et des autres réaménagements devant être apportés à la Constitution au regard de l’évolution du contexte institutionnel et juridique du pays. Ce Comité d’experts est composé d’un Président, de 11 experts et d’un personnel d’appui constitué d’un Secrétaire et de deux chauffeurs. Le président et les experts sont nommés par Décret du Premier ministre. Tandis que le personnel d’appui est nommé par décision du président du Comité, après avis du Premier ministre.

Sans perdre du temps, le chef du gouvernement, Soumeylou Boubèye Maïga, a procédé à la nomination des membres du Comité d’experts, par Décret N°0016/PM-RM du 14 janvier 2019. Sans grande surprise, le choix s’est porté sur l’ancien ministre Makan Moussa Sissoko, Professeur de l’Enseignement supérieur. Il était auparavant Secrétaire général du ministère des Mines et du Pétrole.

Les 11 experts ont pour noms : Eloi Diarra (Professeur Agrégé de droit public) Abdoulaye Coulibaly (Professeur Agrégé de droit public) Abdraham Bengaly (Professeur de l’Enseignement supérieur) Mohamed Traoré (Professeur de l’Enseignement supérieur) Bakary Camara (Professeur de l’Enseignement Supérieur) Sidi Mohamed Diawara (Avocat) Séni Touré (Administrateur civil) Fousseyni Doumbia (Maitre-Assistant) Mme Coumba Cheick Salah Dolo (Chargée d’enseignement et de recherche de droit) Mme Diallo Kaïta Kayentao (Magistrat à la retraite).

Le président du Comité d’experts pour la réforme constitutionnelle est un cadre très compétent, respectueux, bosseur …Il est considéré comme l’un des meilleurs constitutionnalistes au Mali. C’est dire que le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, ne s’est pas trompé du choix porté sur lui.

Diplômé de l’Université de Droit, d’Economie et de Sciences Sociales de Paris II, Makan Moussa Sissoko est un cadre de l’Adema-Pasj, qui a toujours le souci d’apporter sa touche au développement socio-économique du Mali.

Professeur d’enseignement supérieur, président de l’Association malienne de Droit constitutionnel, Makan Moussa Sissoko est détenteur d’un Doctorat d’Etat en droit public depuis 1982.

S’agissant des activités professionnelles, Professeur Makan Moussa Sissoko fut Conseiller spécial du président de l’Assemblée nationale du Mali depuis 2016 jusqu’à sa nomination comme secrétaire général au Ministère des Mines et du Pétrole. Depuis 2015, il est Professeur à l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako. Auparavant, il avait assuré le poste de directeur général de l’Agence nationale Pour l’Emploi (Anpe) de 2007 à 2014. Il fut aussi Consultant au Bureau international du travail (Bit) et au Cabinet Maeco-Bac.

Professeur Makan Moussa Sissoko fut aussi ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle de 2000 à 2002 sous le président Alpha Oumar Konaré. A ce titre, il était chargé d’élaborer et de mettre en œuvre la politique nationale dans les domaines comme la Fonction publique, le Travail, la réforme de l’Etat, l’Emploi et la Formation professionnelle.Il a assuré plusieurs autres postes de responsabilités, notamment comme secrétaire du Conseil d’administration et chef de Service contentieux de la compagnie Air Afrique, puis directeur administratif et juridique de Malitas (Compagnie aérienne nationale du Mali) Conseiller technique au ministère des Transports des télécommunications et du tourisme, directeur général adjoint de la Base pour l’équipement des transports routiers du Mali (Betram).

Makan Moussa est aussi Maitre de Conférences à la Faculté des sciences juridiques du Mali (Ecole nationale d’Administration) et Assistant à l’Université Paris VIII Saint-Denis de 1980 à 1983 où il était chargé de cours de droit administratif général (2ème année Licence en droit). Il fut également Conseiller spécial du président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé, avant d’être nommé au ministère des Mines et du Pétrole comme Secrétaire général.

El Hadj A.B. HAÏDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here