Netanyahou se rend au Tchad : Idriss Deby ouvre nos frontières à Israël

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, entame aujourd’hui, dimanche, une visite au Tchad où il devrait, avec le président Idriss Deby, annoncer le rétablissement officiel des relations diplomatiques entre les deux pays rompues en 1972. «Cette visite, qui ne devrait durer qu’une journée, fait suite à celle du président tchadien, Idriss Deby, en Israël en novembre. Benyamin Netanyahou avait alors dit son intention d’annoncer le rétablissement des relations diplomatiques entre Israël et le Tchad (…) lors d’un prochain voyage à N’Djamena», indique la presse israélienne.

La même source rappelle que le Premier ministre israélien «est engagé dans une campagne active pour nouer ou renouer des liens, y compris en Afrique, avec des pays musulmans refusant de reconnaître Israël ou ayant pris leurs distances à cause du conflit avec les Palestiniens». Le plus important pour lui étant de reprendre pied dans des régions où l’Etat hébreux en a été évincé par le passé.

Côté tchadien, la décision d’Idriss Deby de renouer avec Israël pourrait bien s’expliquer par la promesse de Tel-Aviv de l’aider à écraser les rebellions qui menacent son régime. Benyamin Netanyahou et Idriss Deby avaient refusé, en novembre dernier, de dire si leurs discussions incluaient des accords d’armement.

Des sources sécuritaires tchadiennes avaient, néanmoins, fait savoir que «pour faire face à des rébellions dans le nord et l’est du pays, l’armée tchadienne et l’Agence nationale du renseignement se sont équipées de matériels militaires israéliens».

En renouant avec Tel-Aviv, Idriss Deby a non seulement ouvert la porte de l’Afrique centrale à Israël, il l’a aussi parachuté aux frontières du Maghreb.

S. S.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here