20-janvier: IBK annonce la création prochaine d’un Conseil national de la Sécurité

Dans son allocution à l’occasion de la fête de l’armée malienne, qui a désormais 58 ans, le président Ibrahim Boubacar Keita, qui assistait au défilé des forces militaires sur la place des armes de Kati ce dimanche, a réaffirmé son soutien sans faille aux hommes et femmes qui constituent l’armée.

“Nous renouvelons aux forces de défense et de sécurité́ du Mali notre confiance entière et nos vives félicitations pour leur dévouement, pour leur engagement sans réserve à la défense des idéaux de paix, de justice et de sécurité́. A l’endroit de chaque soldat, pour avoir fait don de sa personne car tel est le sens du métier des armes qu’il a choisi”, a-t-il rappelé avec une mention à tous ceux tombés sur le champ de l’honneur.

Le président Keita a aussi rappelé la menace terroriste qui touche bon nombre de pays du Sahel : ” Nous sommes en guerre. Une guerre imposée qui est loin d’être terminée. Nous sommes, malgré́ nous, entraînés dans une guerre où l’adversaire est une bombe artisanale enfouie sur nos passages, une embuscade à l’aube, une économie criminelle qui se nourrit de l’argent de la drogue, du trafic d’êtres humains, et de bien d’autres odieuses transactions”.

D’où l’urgence de poursuivre la réforme structurelle et opérationnelle des forces de défense et sécurité́. IBK souhaite que sa montée en puissance soit désormais irréversible. Pour cela il promet des conditions décentes sur les théâtres d’opération, de meilleures incitations financières, une carrière plus attractive et mieux prévisible, une institutionnalisation de la solidarité́ nationale envers les militaires, y compris les compensations dues aux soldats tombés sur le champ de l’honneur. Sans oublier la maîtrise du ciel, un objectif stratégique de la guerre asymétrique, et qui constitue une riposte adéquate aux méthodes lâches des terroristes.

Voici quelques mesures soulignées par le président aux Maliens dans son discours

– l’opérationnalisation diligente et efficiente des arrangements «Défense et Sécurité́ » de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali,

– la mise en place progressive d’un maillage cohérent du Territoire,

– l’optimisation des moyens opérationnels,

– le renforcement des capacités opérationnelles des Services de renseignement.

– l’amélioration continue du cadre de vie et de travail du Personnel et du
Commandement.

Et IBK d’annoncer la création très prochaine d’un Conseil de Sécurité́ National avec une attention soutenue à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, ainsi qu’aux conclusions des Etats généraux de la Décentralisation. IBK salue également le processus du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) en cours et souligne la dimension essentielle des droits humains auxquels doivent sacrifier les soldats.

Mikado FM

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here