58ème anniversaire de l’armée malienne: une nouvelle armée face à des défis nouveaux

20 janvier 1961-20 janvier 2018, le Mali a célébré ce dimanche le 58e anniversaire de la création de son armée. Pour l’occasion, le Chef suprême des Armées, le président de la république, Ibrahim Boubacar KEÏTA, s’est rendu à Kati, pour sacrifier à la tradition, en déposant une gerbe de fleurs à la mémoire des victimes au pied du Monument des morts. Prise d’armes et défilé militaire suivi de remise des clés d’engins blindés et de vedettes (bateaux) ont marqué la célébration. Le chef de l’État a eu cette phrase forte pour les FAMa : « la lutte contre le terrorisme sera gagnée ».

Cette fête intervient dans un contexte où l’Armée fait toujours face à la menace terroriste qui frappe notre pays depuis l’occupation des régions nord du pays en 2012 par les groupes terroristes et les indépendantistes du MNLA. Aussi, il est caractérisé par les violences intercommunautaires qui endeuillent, près chaque jour le centre du pays.

Malgré la complexité de la lutte contre les attaques asymétriques des groupes djihadistes, l’Armée se perfectionne et se consolide par l’acquisition de nouvelles techniques et d’équipements militaires modernes.

Pour rappel, le dernier soldat de l’armée coloniale française a quitté notre pays un certain 20 janvier 1961. C’est en souvenir de cette date que l’armée malienne a commémoré, ce dimanche 20 janvier 2019, le 57e anniversaire de ce départ.

Pour l’occasion, le chef suprême des Armées, Ibrahim Boubacar KEÏTA, était aux environs de 9 heures 10 sur la place d’armes de la ville garnison pavoisée aux couleurs nationales.

Après le salut du drapeau national, l’exécution de l’hymne national, la revue des troupes par le Chef suprême des Armées, la cérémonie s’est poursuivie par la remise des clés de nouveaux équipements militaires, suivi du défilé militaire.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, des Présidents des institutions de la République, des membres du Gouvernement, des Ambassadeurs et membres du corps diplomatique accrédités dans notre pays, des chefs militaires.

On notait également la présence des représentants de la MINUSMA, de l’EUCAP-Mali, de l’EUTM, de la Force Barkhane ; ainsi que de nombreuses grandes personnalités et amis du Mali, des familles des militaires et des populations de Kati.

Le Président de la république, à son arrivée sur les lieux, a été accueilli par les autorités politiques et administratives du cercle de Kati. Le Chef suprême des Armées a passé en revue les troupes composées de tous les corps militaires et paramilitaires.

Après avoir pris place à la tribune officielle, le Président de la République a suivi avec beaucoup d’intérêt le défilé militaire.

Dans un mouvement d’ensemble, les Forces armées et de sécurité ont donc défilé pour saluer le Chef de l’État et ses invités à Kati.

Parmi les temps forts, il y a eu le passage des FORSAT, des unités de maintien d’ordre de la Police et de la Gendarmerie. Mais de tous ces passages, c’est celui du bataillon des Sports des armées aux pas cadencés du « Zimbolé » qui a le plus fait vibrer le cœur du chef de l’État visiblement satisfait de tout ce qu’il a vu.

Le public de Kati, qui n’a pas eu droit, cette année, à un défilé aérien, a tout de même été émerveillé par le passage de nouveaux engins motorisés.

Composés de 24 blindés (Storm) offerts par le Qatar ; 20 véhicules blindés de transport des troupes (Casspir) offerts par l’Allemagne. Aussi, il y a eu, au total, 8 bateaux, dont 6 blindés (marque TRITON) et deux autres de marques Diaquet acquis sur budget national.

Pour joindre l’utile à l’agréable, le Chef de l’État a procédé à la visite guidée des nouveaux blindés et des vedettes.

À l’issue de cette visite guidée, qu’il mettait cette célébration sous le signe de l’espoir, de la poursuite de notre engagement à faire de l’armée malienne une armée à hauteur de mission. Au passage, il a rendu un hommage appuyé aux pères fondateurs de cette armée, notamment le président Modibo KEÏTA, le général Abdoulaye SOUMARE, le Colonel Seydou TRAORE et tous autres grands pionniers. Selon lui, ces nouveaux équipements viendront renforcer les capacités opérationnelles des FAMAS pour faire face aux défis auxquels nous sommes confrontés.

« La lutte contre le terrorisme sera gagnée, nous l’a gagnerons, Inch Allah. Notre peuple est déterminé, résilient, mais combatif. Et nous avons le devoir et la responsabilité, nous, à faire en sorte qu’il soit au rendez-vous de l’histoire, et il le sera, Inch Allah… », a dit IBK.

Notons que le défilé de Kati a été suivi de la remise des clés de la première tranche des 1000 logements destinés à l’armée par le chef de l’État à Kambila (Kati). Au total, c’est 862 logements dont 662 de type F2 et 180 de type F4 qui été remis à militaires et familles de militaires.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here