Edito : URD – RPM pour isoler SBM ?

Depuis l’annonce de la rencontre entre le principal parti de la Majorité et celui de l’Opposition, chacun y est allé de son petit commentaire sur le pourquoi d’une telle rencontre et sur quels pouvaient être les tenants et les aboutissants. Ça y est ! Elle a enfin eu lieu le jeudi 17 janvier 2019 au siège de l’URD en présence des différents responsables de deux formations politiques. Le président du RPM, Bocari Tréta et celui de l’URD, Soumaila Cissé ont été les animateurs de la rencontre et ont été à la Une de beaucoup de journaux en fin de semaine.

La retrouvaille entre anciens camarades de l’ADEMA a eu lieu à huis clos et le compte rendu qui s’en est suivi prouve à suffisance que le nœud gordien a été coupé et qu’il n’y a plus de blocage pour un dialogue inclusif entre les deux forces antagoniques. Ce qui semble être le début d’une décrispation et un pas de géant vers un dialogue entre Opposition, Majorité et société civile.

Au cours de leur rencontre, il a été surtout question des crises qui secouent le Mali, qu’elles soient politique, sociale et sécuritaire, tout a été passé aux peignes fins. Ainsi, le ton a été donné. Les deux délégations ont convenu de la mise en place, dans un bref délai, d’une commission paritaire chargée de faire des propositions pour la création d’un cadre permettant aux deux partis de travailler ensemble afin de relever les nombreux défis auxquels le pays est confronté. Les deux délégations ont également abordé la question des réformes institutionnelles qui, de l’avis de tous, sont nécessaires pour aplanir toutes les difficultés liées à l’organisation des élections, à l’obsolescence de notre Constitution au regard de l’évolution de la société et pour être en phase avec les pays de la sous-région.

A en juger par la photo de famille et les autres images qui ont fait le tour des réseaux sociaux, les échanges ont, semble-t-il, été emprunts de courtoisie, de camaraderie et du souci pour chaque camp de sortir du bourbier sécurito-socio-politico-financier.
Ce rapprochement, s’il est applaudi par beaucoup d’observateurs de la scène politique malienne, parce qu’étant le début de la fin de la crise, il ne serait pas du goût d’autres qui voient leur leadership menacé. Ce serait le cas du Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maiga qui, étant l’initiateur, risque de se voir isolé.

Tout porte à croire que le PM ne dort plus que d’un œil. En fin analyste et stratège politique, il doit faire une lecture à la fois verticale et horizontale pour arriver à la conclusion que le parti Majoritaire, RPM, semble reprendre la main pour jouer le rôle de leadership dans la décrispation de la situation politique. Il y a probablement une cabale du RPM contre SBM. Deux faits majeurs peuvent bien corroborer cette allégation, à savoir son interpellation à l’assemblée nationale par la majorité et le rapprochement RPM-URD. Comme pour dire qu’entre Tréta et Boubèye, c’est œil pour œil dent pour dent.

Youssouf Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here