Foot féminin : BASSIRA Toure, le contrat qui change tout

En s’engageant avec le FC Malaga, l’attaquante des Aigles est devenue, la semaine dernière, la première Malienne à signer un contrat pro. Retour sur la carrière de l’une des joueuses les plus douées de l’histoire du foot féminin malien

Bassira Touré (d) a été l’une des artisanes du beau parcours des Aigles Dames lors de la dernière CAN au Ghana
Une nouvelle page s’ouvre dans la carrière de l’internationale malienne de 28 ans, Bassira Touré. Celle que les supporters appellent familièrement Eto’o vient, en effet, de signer un contrat de six mois avec le FC Malaga d’Espagne, section féminine. L’attaquante des Aigles Dames a paraphé son premier contrat professionnel, le lundi 14 janvier, une première dans l’histoire du football féminin du Mali. Bassira Touré récolte, ainsi, les fruits de sa belle prestation, à la dernière CAN-féminine qui s’était déroulée au Ghana. Le Mali s’était hissé-pour la première fois de son histoire-en demi-finale (défaite 2-0 face à l’Afrique du Sud, ndlr) et Bassira Touré avait été l’une des grandes artisanes du beau parcours de la sélection nationale féminine. Animatrice principale de la ligne d’attaque de la sélection nationale féminine depuis une dizaine d’années (15 réalisations lors des quatre dernières CAN, 2008, 2010, 2016, 2018) la désormais ancienne attaquante de l’AS Mandé est aussi la joueuse la plus prolifique au plan national.
En championnat national, comme en coupe du Mali, elle a toujours terminé en tête du classement des butteurs et on se rappelle encore les 41 buts qu’elle a marqués lors de l’exercice 2015-2016. Avant la CAN, Ghana 2018, Bassira Touré avait confié qu’elle rejoindrait cette année les Super Lionnes d’Hamdallaye, après 15 ans de bons et loyaux services à l’AS Mandé, son club formateur. Malheureusement pour les Lionnes et heureusement pour la joueuse, les choses se sont précipitées avec la CAN et l’offre venue de Malaga. Selon nos informations, c’est une joueuse camerounaise qui a mis Bassira Touré en contact avec le club espagnol. La même source précise que l’internationale malienne percevra un salaire mensuel de 1000 euros (environ 655.000F cfa) «jusqu’à la fin de la saison, avec possibilité de prolonger son séjour au Sud de l’Espagne». La native de Bozola (elle est née le 6 janvier 1990) ne pouvait laisser passer une telle aubaine, surtout quand on sait que le mot salaire n’existe pas encore dans le vocabulaire du foot féminin du Mali et qu’elle est la première Malienne à obtenir un contrat professionnel digne de ce nom.
Bassira Touré a le talent et le potentiel technique suffisants pour faire son trou à Malaga et tirer, enfin, profit des crampons qu’elle chausse depuis plus de vingt ans. Mais pour réussir à Malaga et écrire une nouvelle page de l’histoire du foot féminin du Mali, l’ancienne attaquante de l’AS Mandé doit d’abord y croire et en même temps, accepter de se plier aux exigences du haut niveau.

Souleymane B. TOUNKARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here