Paix et réconciliation nationale : Qu’attendent Chérif Ousmane, Toumani Diabaté et Bakary Togola pour s’impliquer ?

Nous l’avons dit, seul, Ibk ne pourra pas. C’est de la responsabilité de tous de sortir le Mali de la crise en cours. A commencer par les proches du Président, même si le RPM a démontré ses limités. Il reste que des célébrités ont bien loué Ibk et sont pour quelque chose dans sa réélection. Devraient-ils le laisser seul face aux défis et oublier leur responsabilité face aux électeurs dont ils ont orienté le choix ?

C’est un secret de Polichinelle que de dire que Chérif Ousmane Haïdara est un des proches du Président Ibk. Ses commentaires sur Ibk résonnent encore dans les oreilles des Maliens, rappelant ce que Ibk a fait notamment pour les imams en particulier et les musulmans en général. Aussi, n’a-t-il pas signifié à qui veut l’entendre qu’il est écouté par les premiers responsables de ce pays et qu’il en a sauvés auprès de Amadou Haya Sanogo ? De la même manière, Chérif est écouté par bon nombre de Maliens et même au-delà. Ce qui nous fait dire qu’il pourrait bien faire bouger les choses s’il s’impliquait à résoudre la crise malienne, à travers des prêches et la médiation au centre et au nord du pays. Pourvu que l’Etat lui en donne l’autorisation et les moyens matériels, financiers et sécuritaires. D’aucuns croiront qu’il est disqualifié pour une raison ou une autre, nous soutenons que l’exploit est possible avec lui, s’il s’engage avec le soutien total de l’Etat.

Toumani et Sidiki Diabaté, artistes, mais griots avant tout, ont brillé par leur soutien sans réserve uniquement à Ibk lors de la campagne présidentielle. Ce choix ne devrait pas être sans lendemain, le griot ayant comme devoir sacré d’accompagner, de soutenir, de revigorer son maître et d’intercéder auprès de ses adversaires et ses sujets pour une gloire certaine. Qu’ils chantent ou qu’ils négocient la paix et la réconciliation, Toumani et son fils ont aujourd’hui la mission d’émissaires naturels pour accompagner le chérif à mobiliser les foules vers l’entente.

Enfin, Bakary Togola a remué ciel et terre pour l’élection du locataire de Koulouba. En sa qualité de Président de l’APCAM (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali), il est hautement interpellé à s’investir dans la cohésion au sein du monde rural. Au lieu de se taper la poitrine pour l’élection d’un président, Bakary Togola doit a priori s’occuper du monde rural, conformément à ses prérogatives. Il doit nous montrer ce dont il est capable pour reconstruire ce pays dont il est grand complice des plus hautes autorités depuis une quinzaine d’années.

Bref, le Mali souffre aujourd’hui parce que des assaillants sont en ordre de bataille contre la paix dans notre pays. Pourtant, le pays ne manque pas de ressources humaines pour relever le défi de la paix. Ne faudrait-il pas y penser et lancer l’initiative ?

Mamadou DABO

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here