Rencontre URD-RPM : Le mur de méfiance enfin brisée

Apparemment, la « rencontre de la décrispation » entre la délégation du parti présidentiel, le RPM et le parti phare de l’opposition malienne, l’URD le jeudi dernier, a calmé un tant soit peu la colère du candidat malheureux de la dernière élection présidentielle, Soumaïla Cissé.

Cette rencontre entre Soumaïla Cissé de l’URD et Dr Bokary Tréta du RPM en présence des principaux lieutenants des deux partis est visiblement entraîné une certaine baisse de a tension politique du moment. La simple image forte montrant Soumaïla Cissé et Bokary Tréta côte-à-côte échangeant sourire aux lèvres symbolise un début de convergence sur « l’essentiel », le Mali en crise. Et les deux leaders ont tous reconnu la gravité de la crise que traverse le pays et qu’il faut absolument allé au dialogue. Ce sera sûrement un dialogue plus approfondi pouvant permettre de faire face aux nombreux défis auxquels le pays fait face. Ils ont pour noms la révision de la Constitution, l’apaisement du front social, la tenue des prochaines élections, etc.

Si pour le président du RPM, cette rencontre permettra de « travailler à la décrispation du climat socio-politique et économique du pays. », pour Soumaïla Cissé de l’URD, il s’agirait d’un déblayage de terrain pour « un dialogue républicain » porté par le président de la République. « Nous sommes convaincus qu’il faut des réformes institutionnelles qui passent forcément par un dialogue qui soit bien enclenché et qui impliquera tous les partis politiques, la société civile. Il faut que l’ensemble du peuple se sente concerné de ce qui est en train de se passer », martèle le chef de l’opposition avant de préciser : « Ce dialogue politique devra aboutir à un consensus politique qui devra permettre de revoir des textes de notre Constitution. » Le président de l’URD a insisté sur la nécessité du dialogue pour la décrispation du climat politique. Il trouve qu’il constitue une valeur atavique du Mali.« Cette rencontre doit être une rencontre de date. Elle doit être un début pour que le Mali puisse sortir de cette crise ».

C’est donc une bel acte politique posé par les deux partis qui viennent ainsi de briser le mur de méfiance entre les…Maliens.

Baba Djilla SOW

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here