58eme Anniversaire de l’Armée Malienne : L’appel du Président de la République !

Le dimanche 20 janvier 2019, l’Armée Malienne fêtait son le 58ème anniversaire de sa création. Occasion pour le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA (IBK), Chef Suprême des Armées, de rendre hommage et reconnaissance à la jeune Armée malienne, de l’indépendance à nos jours. « …Que ce 20 janvier, soit entendu mon appel au soldat malien pour le respect en toutes circonstances des droits fondamentaux des citoyens ! Que soit entendu également mon appel pour la mobilisation, l’unité, le rassemblement de tous autour de nos forces de défense et sécurité ». Décryptage !

« L’Armée malienne, composante essentielle de la Nation, est née et a grandi avec la République. Elle fut l’œuvre fondatrice du Modibo KEITA et de ses compagnons dont le Général Abdoulaye SOUMARE et le Colonel Sékou TRAORE. Il est alors de simple mérite qu’en ce 20 janvier, ces patriotes visionnaires soient magnifiés. Ce devoir de gratitude est le minimum pour la République, surtout dans le deuil encore vif du Dr Seydou Badian KOUYATE, l’un des derniers survivants de cette glorieuse épopée, qui vient d’être arraché à notre affection. Notre armée s’est, par la suite, construite sur deux générations. Elle est jeune, très jeune. Elle connut des hauts et des bas.
Mais plus que jamais, j’ai conscience aujourd’hui, tirant les leçons du passé et celles du jour qu’elle doit être une armée véritablement nationale, inclusive », fera savoir le Chef de l’Etat.

Conseil de Sécurité Nationale

Dans son adresse à la nation, à l’occasion des 58 ans de notre Armée, le président IBK a insisté sur le maintien et le renforcement des résultats engrangés par nos forces armées au bénéfice du confort de la souveraineté et de la sécurité sans lesquelles il n’y a point de développement. « Je peux déjà annoncer la création très prochaine d’un Conseil de Sécurité Nationale auprès de nous-mêmes, ainsi que la relecture de textes fondamentaux, telle la loi n°04- 051/ du 23 novembre 2004 relatives à la Défense Nationale. Par ailleurs nous accordons une attention soutenue à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, ainsi qu’aux conclusions des Etats généraux de la Décentralisation. Car c’est l’inflexion sur le local, la police de proximité qui permettra de réellement sécuriser les populations. Malgré une conjoncture difficile, les engagements du gouvernement ont été tenus et les résultats sont significatifs. Nos forces de défense et de sécurité ont pris le chemin du renouveau. Ces résultats n’auraient été possibles sans la discipline, la cohésion, et l’esprit d’équipe mais surtout le sens de l’effort que je vous invite à renforcer et maintenir… Les mesures en cours ainsi que celles prévues dans le domaine du DDR sont, à cet égard, un pas dans la bonne direction. De la même manière, il nous faudra insister sur une armée respectueuse des droits humains et humanitaires. Nous sommes les descendants de grands hommes. Nos soldats doivent se comporter comme tels. Ils ne doivent pas faire peur aux population », a déclaré IBK.

Défense et Sécurité

Le Président de la République a également exhorté les forces armées maliennes à se renforcer par le biais des réformes en cours et les dividendes, afin de moderniser davantage la défense nationale de notre pays dans tous les domaines. La Défense rime avec Sécurité. « Il est à cet égard impératif d’accélérer la réforme du secteur de la sécurité par les mesures suivantes : l’opérationnalisation diligente et efficiente des arrangements ‘‘Défense et Sécurité’’ de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, la mise en place progressive d’un maillage cohérent du Territoire, l’optimisation des moyens opérationnels, le renforcement des capacités opérationnelles des Services de renseignement l’amélioration continue du cadre de vie et de travail du Personnel et du Commandement. Cette réforme est en cours et les dividendes, Inch’Allah, ne devraient pas tarder », promet IBK.

Montée en puissance de l’Armée malienne

Qualifiant le travail des forces armées maliennes de professionnel et pédagogique, IBK a indiqué que les troupes maliennes devaient monter en puissance constamment et réalisée les objectifs à elles assignés. « Elle est une réalité, malgré ses acquis fragiles. Notre décision et notre vœu sont que la montée en puissance de nos forces soit irréversible. Il ne s’agira plus de reculer, mais d’avancer, chaque année un peu plus, chaque année un peu plus loin, pour que le Mali puisse assurer la défense et la sécurité des Maliens. Une armée réarmée, à la fois techniquement, moralement et matériellement : c’est l’ambition minimale qu’il m’incombait de nourrir pour que notre outil de défense puisse réaliser ses objectifs. Cela veut dire, des conditions décentes sur les théâtres d’opération, de meilleures incitations financières, une carrière plus attractive et mieux prévisible, une institutionnalisation de la solidarité nationale envers les militaires, y compris les compensations dues aux soldats tombés au champ d’honneur. La maîtrise du ciel est un objectif stratégique de la guerre asymétrique, parce que constituant à bien des égards une riposte adéquate aux méthodes lâches des terroristes. Nous sommes résolument engagés sur ce front, et d’autres acquisitions viendront s’ajouter à la flotte existante pour que le vecteur aérien ne soit plus le talon d’Achille de l’armée malienne », promet encore IBK.

La protection des droits de l’homme

« De la même manière, il nous faudra insister sur une armée respectueuse des droits humains et humanitaires. Nous sommes les descendants de grands hommes. Nos soldats doivent se comporter comme tels. Ils ne doivent pas faire peur aux populations mais leur inspirer confiance. Que ce 20 janvier, soit entendu mon appel au soldat malien pour le respect en toutes circonstances des droits fondamentaux des citoyens ! Que soit entendu également mon appel pour la mobilisation, l’unité, le rassemblement de tous autour de nos forces de défense et sécurité ! Nous renouvelons aux forces de défense et de sécurité du Mali notre confiance entière et nos vives félicitations pour leur dévouement, pour leur engagement sans réserve à la défense des idéaux de paix, de justice et de sécurité », a conclu le Chef Suprême des Armées.

Défilé militaire à la Place d’Armes de Kati

Comme à l’accoutumé, le 58ème anniversaire de la création de l’Armée malienne a donné lieu, le dimanche 20 janvier 2019, à un défilé militaire et à une prise d’arme à la Place d’Arme de Kati. La cérémonie était présidée par le Président de la République, Chef Suprême des Armées. C’était en présence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement ; du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Pr Tiémoko SANGARE ; du Président de l’Assemblée Nationale ; des Présidents d’institutions de la République ; du Chef d’Etat Major Général des Armées, le Général M’Bemba Moussa KEITA entre autres.

Au Programme de la célébration de ce 58ème anniversaire, il y avait : la remise d’engins et bateaux blindés du Président de la République au ministre de la Défense et des Anciens Combattants ; le défilé militaire, sous la musique de la fanfare du Prytanée Militaire de Kati ; la visite des nouveaux matériels blindés et l’interview que le Chef Suprême des Armés a accordée à la presse. Le Président de la République, après le dépôt de gerbe de fleur au Monument dédié aux morts et l’Hymne national du Mali, a passé en revue ses troupes. Et le Passage d’une Section des Anciens Combattants a donné le top départ du défilé des troupes ; ensuit suivra l’Etat-major Interarmes ; les Ecoles de Formation Militaire ; une compagnie du Service National des Jeunes ; les forces paramilitaires, composées des surveillants de prison, les agents des Eaux et Forêts, les Douanes Maliennes, la Protection civile, la Police Nationale, la Gendarmerie Nationale ; le groupement spécial d’intervention de la gendarmerie ; l’Armée de Terre avec trois sections ; la compagnie du Génie ; la Garde Nationale ; une compagnie de l’Armée de l’Air (qui a comme devise : plus haut, plus loin, plus fort) ; l’Armée de terre qui est la mieux implantée du territoire ses valeurs : discipline, cohésion ; Forces Spéciales Anti Terroriste (FORSAT). Le passage d’une Bataillon des Sports a mis fin au défilé des hommes. Le deuxième temps fort du défilé fut marqué par le passage des engins (surtout blindés) ; les engins de transports des troupes offerts par la République Fédérale d’Allemagne ; les bateaux blindés de trois types ont été acquis sur budget propre. Il faut préciser que ces véhicules blindés, au nombre de 24, sont des dons du Qatar pour sa contribution dans la lutte contre le terrorisme. D’autres véhicules blindés, qui servent au transport des troupes, ont été offerts au Mali par la République Fédérale d’Allemagne, qui fut la première nation à reconnaître l’indépendance du Mali. La Visite des engins blindés par le Président de la République a mis fin au défilé de ce 58ème anniversaire de la création de l’Armée malienne. Aussitôt après le défilé, le Président de la République est allé remettre les clés de 862 logements aux Forces Armées et de Défense dans la commune rurale de Kambila, à la lisière de Kati.

Salif Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here