L’Imam Dicko incarne désormais l’opposition

3

L’Imam Dicko, Président du Haut conseil islamique, a rassemblé du monde autour de lui le 24 décembre 2018, contre l’application du projet portant sur l’éducation sexuelle complète dans les écoles. Depuis il ne décolère pas, participe à différentes rencontres et s’exprime sur les antennes des radios de la place pour s’opposer à l’actuelle gestion du pays. Le chef de file des religieux incarne désormais l’opposition et dénonce la mal gouvernance, l’insécurité et l’instrumentalisation politiques des conflits communautaires. Pour l’Imam Dicko, l’actuel président ne peut sortir le pays du gouffre où il se trouve et il ne rate aucune occasion pour remettre le sujet sur le tapis.

Autre contestation de la société civile, la grogne de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), qui a décrété le 9 janvier 2019 une grève de 72h, paralysant du coup une grande partie des activités du pays. Un bras de fer semble engagé entre les syndicalistes et le gouvernement. Cette énième pression vient ébranler un régime qui peine à s’imposer et à assurer le strict minimum à ses concitoyens.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here