Police Nationale du Mali : Des nouveaux officiers prêtent serment

L’Ecole nationale de police (ENP) a servi de cadre, le jeudi 18 janvier 2018, à la cérémonie de la fin de formation de la 15ème promotion des élèves commissaires de police (96 élèves dont 8 femmes) et de la 20ème promotion des officiers de police (41 dont 5 femmes). La 15ème porte le nom du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga et la 20ème promotion des élèves officiers de police a été baptisée au nom de feu Inspecteur divisionnaire de police Oumar B. Maïga.

Avec un effectif total de 137 cadres de conception, de direction et de commandement, ces promotions sont composées de 96 élèves commissaires et de 41 officiers.

Si l’on en croit les responsables de l’école, l’établissement a accueilli, le 8 janvier 2018, la plus importante promotion en termes d’effectifs de leurs catégories respectives.

«Une année durant, tous les modules et matières développés à l’attention des élèves avaient pour finalité de permettre à ces futurs cadres de pouvoir assumer fidèlement les devoirs et responsabilités du commissaire et de l’officier de police ; fonder leurs actions sur la Constitution, les lois et règlements, le code de déontologie de la police, dans le respect absolu de la personne ; servir le Mali, protéger et défendre les institutions de la République avec intégrité, impartialité, dignité et loyauté».

Selon Seydou Diarra, Directeur de l’Ecole nationale de police, la formation des officiers a connu son épilogue le premier semestre à travers des conférences animées par des experts de l’Eucap-Sahel. Il s’agissait, entre autres, des droits de l’Homme dans les activités de police, la lutte contre le terrorisme, etc.

« Cette formation professionnelle est une réponse que le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a bien voulu apporter à l’épineux problème des officiers de la Police nationale ayant obtenu des diplômes supérieurs sans une autorisation de congé de formation », a-t-il indiqué.

Le porte-parole des élèves commissaires et major de la promotion, le commissaire Abdoulaye Oumar Traoré, a déclaré que cette cérémonie rêvait un moment particulier et important pour chacun d’entre eux.

«C’est le moment qui vient concrétiser un choix, celui de servir le Mali. Ce choix est difficile certes, mais honorable», s’est réjouit-il.

Pour sa part, Moussa Ag Infahi, Directeur général de la police, dira que cette formation est un moyen de créer une sorte d’émulation au sein de la police.

«Par cette décision, vous avez donné l’espoir aux fonctionnaires de police, dans leur carrière, à accéder aux autres corps par voie de concours. Toute chose qui crée l’émulation au sein de la Police nationale et participe de l’apaisement du climat social au sein de la corporation», s’est réjoui le Général Ag Infahi.

Il a ajouté également que c’était une aubaine pour ceux qui ont été nommés élèves commissaires ou élèves officiers de police depuis plus de 5 ans pour certains.

«Vous devez concilier l’exécution des lois et des règlements avec l’exercice des libertés publiques dans une société dominée par l’incivisme. Vous privilégierez désormais l’approche concentrée sur la prévention, la dissuasion du crime et la réduction du sentiment d’insécurité», a souligné Moussa Ag Infahi.

Faut-il rappeler que la remise d’attestations aux deux promotions et le défilé militaire ont été les temps forts de la cérémonie.

A . SISSOKO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here