Mali: Filière pain, la tutelle décide de maintenir le prix actuel

Annoncée le samedi 12 janvier à Bamako, lors de la conférence de presse animée par les responsables du bureau exécutif de la Fédération syndicale des boulangers et pâtissiers du Mali (FSBPM), l’augmentation du prix de pain a été bloquée par le ministre du Commerce et de la Concurrence. C’était la semaine dernière à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, lors d’une réunion du cadre de concertation sur la filière pain. Lequel cadre a décidé de faire un état des lieux de la filière.

Les responsables de la FSBPM ont décidé de revoir à la hausse le prix du pain actuellement fixé à 250f et 150f CFA. Ainsi, ce prix devrait augmenter de 50f CFA les prochains jours. La Fédération syndicale des boulangers et pâtissiers du Mali justifie cette décision par les “nombreuses difficultés “, selon elle, auxquelles fait face le secteur.
Cependant en attendant son application, les associations de consommateurs du Mali protestent. C’est notamment le cas de l’association libre des consommateurs maliens (ALCOM). Le président Abdoulaye Ballo a réagi à l’annonce de l’augmentation du prix du pain. Avant de rejeter cette nouvelle mesure.
En effet, le ministre du Commerce et de la concurrence a présidé, le mercredi 16 janvier 2019 à Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, une réunion du cadre de concertation sur la filière pain. Lequel cadre a décidé de faire un état des lieux de la filière. Pour ce faire, une commission technique comprenant la Direction Générale du Commerce de la Concurrence et de la Consommation, les représentants des boulangers, des détaillants, des consommateurs, des industriels et des distributeurs a été mise en place.
Selon les services du département en charge du secteur, cette commission doit faire l’état des lieux en question au plus tard le 15 février 2019. Et pour l’instant ‘’l’augmentation du prix de pain n’est pas l’ordre du jour’.
Pour le Président du cadre de concertation, l’augmentation du prix du pain ne doit pas être décidée de façon unilatérale. Mamadou Lanime Haïdara a mis en avant l’examen des difficultés auxquelles sont confrontés les acteurs de la filière pain. Aussi, il a déploré la situation d’incompréhensions entre les membres de la Fédération syndicale des boulangers et pâtissiers du Mali.
Zangouna Koné

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here