Coup de tonnerre au Venezuela : Le président de l’Assemblée nationale se proclame président de la République

La transition longuement sollicitée par les parlementaires se concrétise de jour en jour au Venezuela. Suite à son appel à la désobéissance du régime de l’actuel président, Nicolas Maduro, l’Assemblée nationale du Venezuela a souhaité passer à l’étape supérieure. Ainsi, le mercredi 23 janvier 2019, le principal leader de l’opposition à Nicolas Maduro, non moins président du parlement, Juan Guaido, s’est proclamé président de la République. Officiellement reconnu par Donald Trump, il a prêté serment à Caracas.

La transition tant sollicitée commence à avoir ses racines au Venezuela. Le président du parlement et principal leader de l’opposition à Nicolas Maduro, Juan Guaido, s’est proclamé président de la République vénézuélienne par intérim le mercredi dernier. Juste après cette auto proclamation, Donald Trump a officiellement reconnu le président du parlement comme celui de la République chargée d’organiser la phase intérimaire du Venezuela. Pendant ce même moment, plusieurs centaines de milliers de personnes manifestaient à Caracas. La télévision nationale du pays a diffusé les images du président contesté, Nicolas Maduro, qui est apparu au balcon du palais de la présidence pour saluer ses partisans. Le président en plénitude du pouvoir présidentiel (Nicolas Maduro) a déploré le coup d’État en annonçant que Venezuela rompt ses relations avec les États-Unis et que le personnel diplomatique américain aurait 72H pour quitter le pays. Maduro va ensuite adresser un message à l’armée du pays, priant les militaires à maintenir la discipline et l’unité. « Nous triompherons, encore une fois, nous en sortirons victorieux », dit-il. Quant à Juan Guaido qui se proclame président intérimaire du pays, celui-ci s’est plutôt présenté à la foule des manifestants réunis à Caracas pour la prestation de serment devant ses partisans. « Je jure d’assumer tous les pouvoirs de la présidence de la république pour garantir la fin de cette usurpation », promet-il. Pour rappel, Juan qui est chef de file de l’opposition  qui avait auparavant annoncé être prêt à substituer le président en exercice du pouvoir Nicolas Maduro. Chose qui a tendance d’aller par cette action que vient d’entreprendre le camp majoritaire de l’opposition Vénézuélienne. Donald Trump qui s’est tout le temps opposé à la mode de gouvernance de Nicolas Maduro n’a pas hésité d’officialiser sa reconnaissance et son soutien en faveur du président de l’Assemblée nationale, Juan Guaido qui est reconnu par lui comme nouveau président du pays. Trump a également appelé les pays occidentaux à faire la même chose.

Comme explique notre source, la France,suit cette situation de près et le Canada a déjà emboité le pas des États unis. Plusieurs pays de l’Amérique latine comme le Brésil, le Chili, la Colombie, le Pérou, l’Argentine et le Guatemala ont fait de même alors que le Mexique s’est montré prudent en maintenant sa confiance au contesté président Nicolas pour l’instant.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here