Exportation des ferrailles vers l’extérieur : L’Association des Coopératives Fantogo exprime ses vives préoccupations

Artisans transformateurs de ces ferrailles, les forgerons de l’association Fantogo interpelle le Ministre du Commerce et de la Concurrence sur la nécessité d’interdire l’exportation des ferrailles vers l’extérieur. Sékou Samassékou, Président de l’Association de la Coopérative Fantogo de Médine, invite les autorités maliennes à accorder de l’importance à leurs doléances.

Si la transformation des ferrailles sur place en d’autres matériels est d’une importance capitale nous, force est de constater que cette transformation est menacée par l’exportation anarchique et abusive de ces ferrailles sous d’autres cieux. L’expression est du Président de l’Association des Coopératives Fantogo de Médine.

Pour Sékou Samassékou, si rien n’est fait pour stopper cette exportation, le Mali risque de tout importer. Chose qui va, à l’avenir, jouer négativement sur notre économie. Du coup, le pays risque de voir son taux de chômage des jeunes qualifiés et diplômés s’aggraver.

La transformation des ferrailles en d’autres matériels aura permis de réduire le coût d’importation et, du coup, réduire le chômage des jeunes.

Pour éviter ces situations inattendues, une prise de conscience s’avère nécessaire. Celle-ci passe par la valorisation des Artisans maliens dont la plupart font des transformations sur place. C’est le cas des forgerons de l’association Fantogo de Médine qui transforment les ferrailles en matériels agricoles (charrues, semoirs, daba, charrettes, etc.). Des jeunes sont formés sur la transformation et ces derniers à leur tour deviennent des transformateurs. Ils peuvent s’installer à leur compte une fois formés. C’est le cycle continu de transformation.

Pour ce faire, il appelle à la concertation des acteurs intervenant dans le cadre des ferrailles. A savoir, l’association des Ferrailleurs du Mali, qui sont les vendeurs de ferrailles, les forgerons transformateurs de ces ferrailles et le Ministère du Commerce et de la Concurrence. Ensemble, ils vont arrêter des mesures visant à protéger les ferrailles transformables et rationnaliser l’exportation de celles qu’on ne peut transformer sur place, notamment les fontes.

C’est le vœu exprimé par le Président de l’association des Forgerons Fantogo de Médine qui couvre tout le Mali. Il s’agit de Sékou Samassékou qui s’engage pour la promotion du secteur de l’Artisanat notamment les transformateurs de ferrailles.

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here