Reduction du train de vie de l’Etat: Concrétisation d’une promesse présidentielle

Soucieux de la bonne Gouvernance de l'État, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, et son Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, passent à la vitesse supérieure en instituant des mesures en vue de réduire les dépenses de l'État.

Courant l'année écoulée, c'est le Secrétaire Général de la Présidence de la République qui prend l'initiative de réduire les dépenses de la première institution du Mali, la Présidence de la République. Cette mesure salutaire concernait la suppression des dotations en carburant et autres chez tous les personnels de la Présidence.

Dans cette même dynamique, le Premier Ministre, conformément à la promesse de bonne Gouvernance du Président de la République, engage l'Administration, en l’occurrence les Ministères et leurs services rattachés, à se conformer à l’esprit de cette mesure restrictive.

En effet, le Président de la République, à l'entame de son second mandat, a souhaité rationaliser les dépenses publiques afin de permettre au Gouvernement d’assumer pleinement les charges prioritaires de l’Etat.

C'est dans ce cadre que les mesures sont prises par le Chef du Gouvernement concernant, notamment, la réduction des dépenses en carburant et en produits alimentaires, aux achats de véhicules et de billets d’avions pour les missions à l’Etranger.

Pour ce qui est des dépenses en carburant et en produits alimentaires, le Chef du Gouvernement annonce une rétention globale de 14,194 milliards de francs CFA sur tous les crédits affectés à ce volet.

Par conséquent, les Départements ministériels, les Institutions de la République, les Autorités administratives indépendantes, les Gouverneurs de Régions et du District de Bamako, chacun en ce qui lui concerne, sont invités à réduire leurs dépenses en carburant et produits alimentaires dans la limite des crédits ouverts.

Pour ce qui concerne le renouvellement du parc automobiles de l’Etat, désormais tout achat de véhicules pour les années, au titre des Budgets 2019 et 2020, sera désormais soumis à l’autorisation préalable du Ministre de l’Économie et des Finances. En fonction du volume des besoins, des achats groupés seront envisagés et pris en charge sur des crédits budgétaires préalablement identifiés à cet effet.

Pour les achats de billets d’avions, le Premier Ministre invite les Départements, Institutions et services, à se procurer les services des agences agrées par l’IATA (l’Association internationale des transports aériens) et à veiller à ce que le prix du billet d’avion soit le mieux afin d’avoir des billets à moindre coût. Le PM Maïga recommande, par ailleurs, de réduire de moitié les déplacements à l’extérieur.

En claire, toutes ces mesures visent à maîtriser les dépenses publiques et surtout à faire face aux importantes priorités du Gouvernement en matière d’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens.

Ousmane MORBA

......................

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here