Sans Tabou: gouvernement, à quand la fin de la pléthore

Le Premier ministre du Mali, au grand soulagement de nombreux Maliens, a annoncé, en début de semaine, des mesures drastiques pour réduire le train de vie de l’État. Il souhaite économiser ainsi une partie des milliards injectés dans le carburant, les billets d’avion, l’alimentation, etc. à d’autres besoins plus essentiels. Les plus impatients des Maliens pensent aujourd’hui que le PM peut déjà tester sa bonne foi, à travers une équipe gouvernementale restreinte.

À l’occasion des 100 jours de l’investiture du président Ibrahim Boubacar KEITA, le chef du gouvernement a annoncé de nouvelles mesures fortes pour cette année 2019 qui commence. Parmi ces mesures, il y a la réduction du train de vie de l’État. Comme annoncé, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga a détaillé son plan ce début de semaine. Dans une correspondance aux chefs de service, le chef du gouvernement a instruit aux responsables financiers de l’État de diminuer significativement de certaines dépenses.

Il envisage notamment une rétention globale de plus de 14 milliards de FCFA sur différentes dépenses de ‘’prestige’’ (carburant, alimentation, billets d’avion…) qui seront injectés dans d’autres besoins plus cruciaux. De même, la décision durcit les conditions d’achat des véhicules. Il s’agit en somme de moraliser les dépenses, à travers les nouvelles mesures annoncées par le chef du gouvernement, afin d’éviter une saignée financière qu’un pays en guerre ne saurait supporter.

Ce courage politique du PM a été salué et considéré comme un pas important, par beaucoup de Maliens.

Cependant, ils estiment que le chef du gouvernent peut et doit mieux faire : « Monsieur le Premier Ministre, bravo pour les premières mesures financières annoncées. Cependant, il reste à faire mieux notamment à réduire la taille de l’actuel Gouvernement à vingt-un (21) ministres, au lieu de 32. À procéder par jugement, au recouvrement intégral des milliards détournés au niveau des services publics de l’État, par leurs auteurs connus dans l’exercice de leurs fonctions, en rapport avec les différents RAPPORTS du VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL », soutient internaute qui a commenté la mesure. Ils sont nombreux, les Maliens aujourd’hui à penser que la réduction de la taille du gouvernement est plus prioritaire et plus objective que les premières mesures annoncées par SBM. En tout état de cause, il ne s’agit pas d’une première dans le pays, puisqu’avant SBM, Moussa Mara et AIM avaient eux aussi tenté l’expérience. Mais le commun des Maliens ne dispose d’aucune information sur son efficacité.

La réduction de la taille du gouvernement peut être considerée comme le disait l’autre « à période de crise, comportement de crise ».

Par Sikou BAH

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here