Pr. Dioncounda Traoré : «Les autres nous imposent leurs idées parce que les intellectuels africains ont refusé de réfléchir»

Une déclaration de l’ancien président de la transition, Pr. Dioncounda Traoré, à la cérémonie de remise d’attestation à des jeunes formés par le parti de l’Abeille, le 16 janvier à Bamako.

L’Alliance pour la démocratie au Mali/Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ) a initié une formation en informatique à l’intention de ses jeunes. A l’issue de la formation le comité exécutif du parti a procédé, le mercredi 16 janvier, à son siège, à la remise d’attestation aux récipiendaires présidée par le président du parti, Pr. Tiémoko Sangaré, en présence de l’ancien président de la transition, Pr. Dioncounda Traoré, du 1er vice-président, Abdel Karim Konaté, du secrétaire politique, Adama Tiémoko Diarra, et de plusieurs cadres du parti.

L’ancien président de la transition, le Pr. Dioncounda Traoré, a rappelé les valeurs qui ont toujours caractérisé le parti de l’Abeille notamment la solidarité et la justice. Et d’inviter les militants à la discipline dans le travail sans laquelle le parti n’ira nulle part.

Selon lui, les militants de l’Adéma ont deux principales responsabilités, l’une par rapport au Mali et l’autre par rapport à l’Afrique. A ce titre, il les a exhortés à penser à l’avenir du parti qui a été la deuxième force politique de l’Afrique afin que la jeunesse puisse prendre le flambeau.

“Nous ne devons pas oublier l’Afrique. En effet, nous devons être de plus en plus Africains et de moins en moins Maliens. Raison pour laquelle, nous avons mentionné l’Afrique dans le nom de notre parti. Nous sommes convaincus que l’avenir de notre continent est dans l’intégration africaine. Les valeurs que nous défendons au Mali sont les mêmes que nous devons défendre pour l’Afrique”, a-t-il déclaré. A ses dires, il est temps de tourner la page de la violence en Afrique. Et de demander aux jeunes de se réarmer moralement pour cette phase en acceptant de se former.

Il a saisi l’occasion pour interpeller les intellectuels maliens. Ainsi, il dira que “nous les intellectuels qui sommes venus après les pères des indépendances nous avons été paresseux intellectuellement. Nous avons refusé de réfléchir et nous avons laissé les autres de le faire à notre place. Ainsi, voilà pourquoi ils nous imposent leurs idées et leurs pensées”.

Le président du parti, Pr. Tiémoko Sangaré, a remercié l’ancien président de la transition pour sa présence à cette cérémonie et sa contribution au rayonnement des valeurs de l’Adéma. Et de poursuivre que le parti s’est désormais engagé dans un vaste programme de formation des jeunes. Car, dira-t-il, la formation est outil d’accompagnement que le parti a voulu mettre à la disposition des jeunes afin de leur permettre de s’inscrire dans le tissu de production.

Le représentant de la structure qui a exécuté la formation a remercié le directoire du parti de l’Abeille pour avoir organisé cette formation à l’intention des jeunes. Car, selon lui, c’est la première fois qu’une formation politique organise une telle formation à l’intention de sa jeunesse. Et d’inviter les cadres de l’Adéma à multiplier cette formation à l’intention des militants du parti en particulier la jeunesse. A l’en croire, lors de cette session, il a constaté que plus de 70 % des participants n’avaient pas encore touché à l’outil informatique.

A sa suite, le porte-parole des récipiendaires, Abdoul Karim Traoré a rendu un vibrant hommage aux cadres pour avoir initié cette session de formation en particulier le président du parti. Selon lui, la formation était de très bonne qualité, car elle permettra aux jeunes de s’insérer dans la production et de maintenir le flambeau de l’Adéma.

Le président du mouvement des jeunes, Lazare Tembely, a invité les jeunes à se lancer dans la chercher du savoir et à se former afin de répondre au rendez-vous du donner et du recevoir. Et de rappeler que les statistiques ont montré que 70 % des jeunes de la capitale n’ont jamais touché à l’outil informatique. Ainsi, il a émis le vœu que cette session de formation soit organisée également à l’intention des jeunes à l’intérieur.

Boubacar Païtao

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here