Aux familles peulhs déplacées du centre : PINAL PULAAKU offre des dons en vivres et kits

L’Association PINAL PULAAKU, comme à l’accoutumée, a offert des vivres et des kits aux familles peulhs déplacées du Centre suite aux conflits intercommunautaires, le mercredi 23 janvier 2019. Ces déplacés sont installés dans le quartier de Faladié, à côté d’une décharge d’ordures, dans des tentes de fortune construites à la hâte.

Avec l’appui financier du Président d’Honneur de l’association PINAL PULAAKU, Yéro Poullo Bah, et l’engagement des jeunes membres de ladite Association, les familles déplacées auront des moyens pour pouvoir faire face à leurs besoins primaires et des kits pour le début de leur séjour malgré eux-mêmes.

Ces dons sont composés des besoins primaires et des vêtements dont 3 tonnes de riz, 20 bidons de 20 litres d’huile et de 400 moustiquaires, distribués par famille et par ménage dont les leaders de PINAL ont pris le soin de s’assurer que chaque ménage en dispose.

Aux dires du Secrétaire Général de PINAL PULAAKU, Hamadoun Barry, ces dons sont destinés non seulement à nos parents déplacés mais aussi qu’ils rentrent dans le cadre du plan d’action 2019 de l’Association.

«Nous de l’association PINAL PULAAKU, nous avons décidé de faire ces dons à nos parents qui sont de façon très urgente dans le besoin. C’est pour qu’ils puissent au moins avoir de quoi manger et se couvrir en attendant. Nous lançons un appel au Gouvernement de bien vouloir mettre tout en œuvre pour la résolution immédiate des conflits et de procéder au désarmement des milices d’autodéfense dans la zone du Centre», a déclaré M. Barry.

A cet effet, il faut reconnaitre que l’engagement de ses jeunes membres de ladite Association ne fait point défaut. Depuis le début des conflits, ils se battent et continuent le combat pour le retour de la paix et veillent sur les victimes de la crise.
« Je suis vraiment très triste de voir nos parents dans ce état, sans défense et dans des conditions très déplorables. Nous disons non aux tueries dans le Centre et demandons vraiment à nos autorités de bien jouer leur rôle qui est de sécuriser les populations », a plaidé la Présidente de PINAL PULAAKU, Aïssata Diall.

Quand à Kola Cissé, membre de l’association, il tient tout d’abord à saluer les efforts de Yéro Poullo Bah pour son appui financier, le courage d’Ada Sall et à tous les membres et sympathisants de PINAL PULAAKU qui ne managent aucun effort pour venir en aide à ces déplacés.

Oumou Boly, bénéficiaire a réagi positivement. «Nous remercions ces jeunes qui sont venus nous voir depuis le jour de notre arrivée ici et qui reviennent aujourd’hui avec ces vivres et des kits pour nous essuyer les larmes. Seul Dieu peut les payer ; car, nous tout ce qu’on peut leur dire c’est le mot MERCI que Dieu paye », a affirmé la dame qui est mère de 5 enfants.

Pour terminer, Kola Cissé, au nom de l’association PINAL PULAAKU, a tenu à rassurer à ces déplacés de leur disponibilité et de veiller sur eux et surtout de faire de tout ce qui est de leur possible pour le retour de la stabilité dans le Mali en général et le Centre en particulier.

Mahamadou Sarré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here