Gestion des affaires publiques et crise politique : Le PM en opération de séductions stratégiques

Très à cheval sur le renforcement de son parti politique, l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) pour lui servir de rampe de rayonnement dans la perspective 2023, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga prépare de nouvelles cordes pour son arc politique.

Maliweb.net Stratège et fin calculateur ». On ne dira jamais assez, le chef du gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga a plus d’un tour dans sa…mallette !

En effet, après avoir usé de la méthode forte pour venir à bout des séries de manifestations menaçant la déstabilisation du pouvoir, Boubèye vient se proposer en agneau du « dialogue et de la concertation » à la classe politique. N’est-ce pas Boubèye qui a donné des instructions fermes pour étouffer les contestations des opposants dans les rues de Bamako au motif qu’il y a un état d’urgence, dont nul ne sait aujourd’hui quand est-ce qu’il prendra fin ? Et, à peine cette « victoire » remportée, le PM reprend langue avec la classe politique. Il a dans la foulée eu des rencontres discrètes avec des leaders de l’opposition avant de mettre le cap sur des rencontres officielles avec certains états-majors politique.C’est ainsi que tour à tour, le locataire de la primature s’est rendue avec une forte délégation de son parti, en tant leader politique, au siège du RPM pour y nouer une sorte de « pacte de non-agression » contre le pouvoir, celui du chef de l’Etat et le sien propre. Il s’est rendu ensuite, le jeudi dernier, au siège de l’ADEMA-PASJ, dont le président n’est autre que son ministre de la Défense, Pr Tiémoko Sangaré (avec deux autres ministres issus de ce parti).

Boubèye sera ensuite le vendredi dernier ai siège de l’ADP-Maliba, ce parti de l’opposition, qui s’est visiblement rapproché du pouvoir après que son leader et candidat à la présidentielle de l’an dernier fût devenu troisième à l’issue du scrutin. Et dire que Aliou Diallo pourrait lorgner le stratégique cabinet de chef de file de l’opposition !

Ainsi, le PM tisse sa toile de sympathie lui assurant un séjour confortable à la primature et le mettant à l’abri d’une crise de confiance préjudiciable. En même, cet animal politique affûte les armes pour décrisper le climat politique pour amorcer le temps plutôt nuageux des réformes politiques, des échéances électorales à venir. Sans oublier que conscient que le parti présidentiel, le RPM n’a pas encore fait le deuil de conquérir le plus tôt possible la primature, Boubèye attiser la sympathie pour garder sa mainmise sur l’appareil politique du pays. Ce qui est très malicieusement calculé surtout que certains pans de la société civile commencent à lui vouer une certaine méfiance sur des sujets celle la récente éducation sexuelle complète. Comme quoi, en politique, tous les moyens sont bons pour se préserver de tous les bourrasques susceptibles de provoquer une dégringolade dans l’ascension entreprise.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here