Grogne sociale : Les administrateurs civils menacent d’observer une grève de 72 heures en février

Les administrateurs civils sont très remontés contre l’état malien. En effet, lors d’une réunion extraordinaire tenue le jeudi 24 janvier 2019, les comités exécutifs nationaux du SYLTMAT et du SYNAC, ont menacé d’observer une grève de 72 heures, du lundi 11 février au mercredi 13 février 2019. Leurs revendications sont les suivantes : le maintien en ses fonctions sans condition du Gouverneur de Kayes abusivement relevé, le redéploiement sans délai de tous les représentants de l’Etat abusivement relevés de leurs fonctions, notamment Makan Sissoko, Issoufou Thera, THERA, Adama Coulibaly, Fadjigui Théophile Coulibaly, Komba Samaké et autres, la mise en œuvre effective des protocoles d’accord conclus entre le SYNAC. le SYLTMA et le Gouvernement en mai, juillet et août 2018, l’abrogation du Décret n°2015.0067/P-RM du 13 février 2015 fixant les conditions de nomination et les attributions des Chefs de circonscription administrative au regard de l’entrée en vigueur du statut du corps préfectoral, l’octroi du quota de 98% aux administrateurs civils pour la nomination des préfets et sous préfets, la prise en charge effective de la famille du préfet Makan Doumbia le 8 mai 2018 par des terroristes.

Pour rappel, le 23 janvier, le contrôleur général de police Mahamadou Zoumana Sidibé a été nommé gouverneur à la place de M’baye Konaté qui était fortement par la population de Yélimané.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here