Désarmement-Démobilisation-Réinsertion (DDR) : Un processus qui n’a réglé le moindre problème nulle part dans le monde !

Pendant que toute l’attention est focalisée sur les folles tueries au centre et au nord du pays, on “règle le problème” en intégrant les membres des “groupes armés” dans l’armée, la gendarmerie, la garde, la police et l’administration publique. Ou alors on donne un capital pour la réinsertion socio-économique ou une pension de retraite. Comme on l’a fait pour “régler” chaque rébellion et préparer la suivante.

Le Désarmement-Démobilisation-Réinsertion (DDR) qui n’a jamais réglé un problème nulle part au monde, on connaissait. Au Mali, on a erré dans l’innovation en la matière pour nous retrouver avec le DDR (comme accéléré). Il faut faire vite car les tueries organisées au centre (et qui se rapprochent dangereusement du sud) ne vont pas tarder à susciter l’indignation chez les gens normaux à travers le monde.

Donc, il faut faire vite. Cantonner l’armée malienne comme les “groupes armés”, casser l’armée malienne (c’est ça le MOC préconisé par le fameux Accord), la reconstruire pour un tiers avec les “groupes armés” CMA, un tiers” groupes armés” Plateforme et un tiers de soldats maliens réguliers. Ces derniers deviennent donc minoritaires dans “l’Armée reconstituée”!

Oui, les ex-hors-la-loi domineront l’armée. On s’assure ainsi que le pays ne sera pas en paix avec les nouveaux déséquilibres créés. C’est une situation qui ne profitera à personne au Mali ou dans la sous-région. Surtout pas à la communauté touarègue à long terme. Toute personne qui pourra envisager la nouvelle configuration avec objectivité comprendra cela. Certaines victoires aboutissent au contraire du but initialement visé.

Selon un fin connaisseur de la géostratégie, ceux qui organisent la déstabilisation de la sous-région (le Système en un mot) n’accorderont jamais un État aux Touaregs. Pour la simple raison que l’objectif final du Système est la destruction de la chose ‘’État’’, partout dans le monde. Ils ne feront des Touaregs que des kurdes de l’Afrique de l’Ouest. Seuls les Arabes tireront leur épingle du jeu. Il faut donc trouver une solution commune.

A. Tall

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here