Développement industriel au Mali : L’heure est à l’identification des résultats de recherche brevetables.

A la faveur d’un séminaire qui a eu droit de cité le mardi 29 janvier 2019 à l’Azalaï Hôtel Bamako, les acteurs en charge du développement industriel de notre pays à savoir les chercheurs, les inventeurs et innovateurs se sont imbibés de l’importance de la brevetabilité des résultats de recherche, des conditions ainsi que des procédures de demande de brevet. La présentation des facilités accordées aux déposants pour l’obtention de brevets dans l’espace OAPI et la constitution d’un répertoire des résultats de recherche remplissant les conditions de brevetabilité ont été également au menu de cette rencontre.

Organisée par le Ministère du Développement industriel et de la promotion des Investissements à travers le Centre Malien de la promotion de la propriété industrielle (CEMAPI), cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’une des missions fondamentales du CEMAPI qui est de contribuer à la valorisation des résultats de la recherche et l’exploitation des inventions et innovations technologiques par les entreprises nationales. La cérémonie d’ouverture présidée par le ministre de tutelle du développement industriel M. Ahmed Moulaye BOUBACAR, a enregistré la de son collègue de l’Innovation et de la Recherche Scientifique Mme Assetou Foune SAMAKE MIGAN dans un présidium complété par Mme Fatoumata Siragata TRAORE la directrice du CEMAPI.

Avant le lancement des travaux, le ministre a estimé que l’innovation technologique est l’application industrielle et commerciale d’une invention et est le moteur du développement industriel. « L’une des premières valorisations des résultats de la recherche est la protection de l’invention par le brevet. » a déclaré M. Moulaye Ahmed Boubacar selon qui les Maliens font de la recherche dans plusieurs domaines techniques et trouvent des résultats qui sont très souvent sous-exploités. « Les chercheurs sont plus préoccupés à faire des publications pour promouvoir leur carrière au détriment de l’innovation » a t-il lancé avant de signifier aux participants que la contribution des universités et centres de recherche maliens est attendue pour l’amélioration continue des conditions de vie des populations. « C’est fort de ce constat que la recherche scientifique et technologique a été mise au cœur de la stratégie de développement des plus hautes autorités du Mali depuis plusieurs années. » a ajouté le ministre.

Pour les travaux proprement dits, ils se sont déroulés en groupe et en communications. Deux communications ont été présentées, l’une par le CEMAPI sur l’importance du Brevet d’Invention, conditions et procédures de délivrance et l’autre par le CNRST sur l’Etat de la Valorisation des Résultats de Recherche au Mali. Des séances de débats sur les thématiques développées par les experts ont été faites à la fin des communications. Ensuite un groupe de travail a été constitué pour lister les recherches en cours et celles en phase de démarrage qui ont un fort potentiel de brevetabilité.

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here