En un mot : Traque d’envergure ?

La violence de ces derniers jours alimente un climat de peur dans la capitale. Face à la multiplication des actes criminels et surtout le climat d’insécurité qui règne, les autorités en charge de la sécurité sonnent l’alerte. Mais pour combien de temps ? Pour rassurer les populations, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de division Salif Traoré a annoncé lundi dernier de grandes mesures prises dans le district de Bamako.

A la suite d’une rencontre avec l’ensemble des chefs d’unités des différents services rattachés, le ministre entendait concrétiser des actions fortes des forces de sécurité contre la pègre. Sitôt ces mesures prises, des patrouilles ont ciblé des endroits jugés dangereux dans la capitale. Est-ce trop tard de gérer une situation devenue insupportable ? Effet d’annonce ou volonté réelle de garantir la quiétude des citoyens ? Le ministre Traoré dit compter sur la nécessaire complémentarité devant exister entre population et forces de sécurité.

Certes, à la rencontre avec les différentes structures chargées de la gestion de la sécurité, le but est de faire un diagnostic de la situation sécuritaire mais est-ce que les instructions du général auront un écho favorable ? De nos jours, les populations attendent plus d’actions concrètes que des annonces.

DAK

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here