Fonds climat Mali : Mme KÉITA AÏDA M’BO salue les contributions des partenaires suédois et norvégiens

Les interventions de ce fonds concernent non seulement l’atténuation des émissions de gaz à effets de serre, mais aussi l’adaptation des populations aux effets néfastes des changements climatiques

Le chef du département a présidé la cérémonie d’ouverture
La 8è session du comité de pilotage du Fonds climat Mali s’est tenue hier à l’hôtel Radisson Blu sous la présidence du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéita Aïda M’Bo, en présence du représentant de l’ambassadeur de Suède au Mali, Daniel Tiveau, du deuxième secrétaire chargé de programme à l’ambassade de Norvège au Mali, Mads Ringas et la quasi totalité des membres du comité de pilotage.
Le Fonds climat Mali a été créé pour aider notre pays à financer les interventions de développement stratégique telles que définies dans la stratégie nationale économie verte et résiliente aux changements climatiques (EVRCC). A ce titre, il est un maillon important dans la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques.
Le Fonds climat Mali avec des financements approuvés à hauteur de 12,85 millions de dollars (6,4 milliards de Fcfa), touche actuellement 118 communes à travers le pays, ce qui permet de contribuer de manière visible, au renforcement de la résilience des populations rurales durement touchées par les changements climatiques.
Dans son discours d’ouverture, le ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement durable a déclaré que le Fonds national climat, est en train de renforcer de manière significative sa position dans le secteur du financement climatique. Selon Mme Kéita Aïda M’Bo, les interventions du Fonds climat Mali concernent non seulement l’atténuation des émissions de gaz à effets de serre, mais aussi l’adaptation des populations aux effets néfastes des changements climatiques. « Le troisième appel à propositions lancé le 1er octobre 2018 a permis de recueillir 50 nouvelles propositions de projets et programmes provenant de toutes les Régions du Mali », a-t-elle indiqué.
Mme le ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement durable a salué l’engagement des bailleurs traditionnels du Fonds climat Mali, que sont les royaumes de Suède et de Norvège, dont les appuis financiers ont permis d’entamer cette nouvelle année 2019 avec sérénité. « Cette 8è session est marquée par les contributions additionnelles de la Suède et de la Norvège qui ont porté le montant des contributions, depuis la création du Fonds, à un montant de 30 millions de dollars US c’est-à-dire environ 15 milliards de Fcfa », a-t-elle ajouté, avant de remercier les gouvernements de la Suède et de la Norvège qui, pour elle, n’ont ménagé aucun effort pour que le Fonds national climat soit aujourd’hui un leader dans le financement climatique au Mali. Elle a également remercié le PNUD pour son accompagnement dans la mise en œuvre du Fonds climat Mali.
Au cours de cette session, les membres du comité de pilotage ont examiné le compte rendu de la réunion de la 7è session du 28 Juin 2018. Ils ont fait le point de l’état d’exécution des recommandations de la session précédente, l’état d’avancement des projets financés, la situation financière du Fonds climat Mali au 31 décembre 2018 et le budget de fonctionnement du secrétariat technique. Les administrateurs ont également passé en revue l’examen et l’adoption du projet de plan d’investissement, l’examen et l’adoption des résultats du Fonds climat Mali et l’état d’exécution du plan de communication.
Mme Kéita Aïda M’Bo a souhaité que des travaux de la présente session sortent des décisions et recommandations pertinentes qui permettront de lever les entraves au développement harmonieux de notre Fonds national climat.

Amadou
GUÉGUÉRÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here