Protection des données personnelles: la cybercriminalité en ligne de mire de l’APDP

Notre pays, à l’instar de la communauté internationale, a célébré, ce lundi 28 janvier 2019, la journée mondiale de la protection des données personnelles. L’édition de 2019 est placée sous le thème : « Protection des données personnelles, gage de bonne gouvernance de l’entreprise ».

À l’occasion de la célébration de sa 3e édition, dans notre pays, l’Autorité de protection des données à caractère personnel (APDP) a organisé une conférence-débat sur le thème : « Protection des données personnelles : quelles responsabilités pour les structures publiques et privées », à la Maison des Aînés de Bamako.

Cette conférence-débat était animée par le président de l’APDP, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim HAÏDARA ; en présence du président du Haut conseil des collectivités, Mamadou Satigui DIAKITE ; du représentant du maire de la commune IV.

Dans son mot de bienvenue, le représentant du maire de la commune IV a insisté sur l’importance de la protection des données à caractère personnel dans notre pays.

Le président de l’APDP, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim HAÏDARA, souligné que l’avènement du numérique a plongé le monde dans une spirale de collecte frénétique et illégale d’informations nominatives, utilisées à des fins aussi obscures que stratégiques. Ainsi, des centaines de millions d’individus à travers le monde pâtissent de ces violations, sans cesse croissantes, sous l’œil complice des multinationales et des entreprises du crime. Pour changer la donne, l’APDP insiste sur l’impérieuse nécessité pour l’ensemble des acteurs étatiques et non étatiques d’agréger leurs efforts aux fins de circonscrire le mal qui se répand à une allure exponentielle. Dans sa stratégie, l’APDP entend privilégier la sensibilisation et la vulgarisation de ses textes auprès du grand public.

Toutefois, en cas de violation flagrante du droit d’un citoyen, l’APDP (une fois saisie) n’hésite pas à prendre les décisions qui s’imposent.

Outre les sessions ordinaires, l’Autorité a tenu, courant 2018, plusieurs sessions extraordinaires au cours desquelles elle a délibéré sur des demandes d’autorisation, des déclarations introduites par plusieurs services de l’Administration, ainsi que des structures de la place (établissements bancaires et financiers, Assurances, sociétés de téléphonies, entreprises diverses).

Dans les perspectives, indique son président, l’Autorité, en collaboration avec le ministère en charge, de la Sécurité entend s’attaquer à la cybercriminalité qui commence à prendre des proportions inquiétantes, dans notre pays.

« On s’achemine vers l’identification des cybercriminels », a prévenu Oumarou Ag Mohamed Ibrahim HAÏDARA.

« La protection des droits humains demeure ce credo déterminatif de nos actions pour préserver ce qui reste de dignité à l’être humain. La personne humaine étant sacrée, sa vie privée en conséquence se doit d’être préservée, à tout prix », a conclu M. HAÏDARA.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here