RPM : L’unité, la solidarité et la cohésion au menu de la rentrée politique de la région de Sikasso tenue à Koutiala

Le samedi 26 janvier 2019 à Koutiala a eu lieu la rentrée politique historique de la région de Sikasso en la mémoire des illustres disparus du parti. Cet événement tenu dans la grande salle de spectacle de Koutiala a été du jamais vu car tous les cadres du RPM étaient à Koutiala pour ce rendez-vous.

 L’occasion a été mise à profit par le ministre de l’Agriculture et non moins secrétaire général de la Fédération du RPM de la région de Sikasso en la personne de Dr. Nango Dembélé de manifester sa satisfaction. “Vous avez pris de votre temps et de vos moyens pour partager avec nous, ces moments pleins d’émotions, quand nous savons la dure épreuve à laquelle, la section RPM de Koutiala vient d’être confrontée ! En effet, perdre en moins de trois mois d’intervalle, deux camarades de la trempe de Sali Traoré, secrétaire général de la section et Mme Habi Traoré, membre de la section UF/RPM, est un rude coup à supporter. Mais, rendons grâce à Dieu qui nous les a donnés et qui les a repris. Dans la douleur, nous gardons l’espoir afin que leur sacrifice pour la cause de notre Parti ne soit pas vain !”, c’est en ces termes que M. Dembélé introduira son discours.

Il a ensuite salué les uns et les autres pour le score plus qu’honorable de 76 %, obtenu par le camarade Ibrahim Boubacar Kéita, au second tour dans la région de Sikasso. “Même si collégialement, nous partageons ces résultats avec les autres partis membres de l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM), je mesure à sa juste valeur, votre participation dans cette brillante réélection”, a-t-il mentionné.

Selon le ministre Dembélé, l’unité, de la solidarité et de la cohésion doivent nous permettre d’assurer un succès certain au deuxième mandat d’IBK et de relever les défis du deuxième mandat, conformément aux cinq axes prioritaires du programme du président Ibrahim Boubacar Kéita, avec comme objectif ultime, la consolidation des acquis démocratiques et de développement, la satisfaction des attentes des populations, la stabilisation du pays pour créer les conditions favorables à l’émergence.

“En effet, il n’est un secret pour personne que l’année 2019 connaîtra le plus grand nombre de rendez-vous électoraux. Ces défis qui se profilent sont : les élections référendaires prévues pour le mois de mars, les élections législatives pour mai, suivies des locales et des sénatoriales, le tout devant être bouclé en novembre 2019. Vous comprendrez camarades que pour relever tous ces défis, nous avons besoin d’unité, de solidarité et de cohésion”, a-t-il laissé entendre.

Aux dires de M. Dembélé, de sa création en 2017 à ce jour, la Fédération régionale RPM de Sikasso n’a pas démérité. Elle a tenu trois réunions statutaires, organisé quatre rentrées politiques dans des cercles de la région, élaboré un plan quinquennal d’activités soutenu par une stratégie de mobilisation de ressources.

Ben Abdoulaye

Source : Oeil du  Péon

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here