Accidents de la circulation : La délivrance des permis de conduire a-t-il une part de responsabilité ?

Il est bon de savoir que tous les conducteurs possèdent un permis de conduire par le simple fait qu’il est formé dans une auto-école. Cependant la question qui mérite d’être posée est pourquoi autant d’accidents alors que tous les conducteurs ont la maitrise du Code de la route. Afin de nous  imprégner dans cette réalité, nous avons été rencontrés certains formateurs dans des auto-écoles, des chauffeurs voire des étudiants.

Face à cette question, les responsables de certaines auto-écoles que nous avons eu à rencontrer ont accepté de se prononcer sur le sujet. Moussa Coulibaly, formateur à l’auto-école « Le Destin » nous fait savoir que la multiplication des accidents relève en grande partie du fait que beaucoupd’usagersn’ont pas suivi de formation dans une auto-école, mais qui ont leurs permis de conduire. « Il y a des personnes qui roulent dans les carrés et lorsqu’elles sont  sûres d’elles, elles introduisent leurs dossiers afin d’obtenir un permis de conduire», a-t-il expliqué.

Cette position est également partagée par les formateurs de « Tigana », une auto-école. Ceux-ci nous  font  comprendre que si les accidents se multiplient, c’est parce que les autorités donnent des permis de conduire à des personnes qui n’ont pas suivi de bonne formation. Ils vont plus loin en déplorant l’existence d’auto-écoles qui prétendent pouvoir former desgens en 15 jours pour une somme ne dépassant  pas 75 000 FCFA. Monsieur Seydou Bamba, formateur à l’auto-école Tigana, rejette la faute également sur les autorités qui donnent des permis à des personnes qui n’ont pas suivi de formation.Selon lui, il y a des personnes qui viennent leur direqu’elles savent conduire et qu’elles veulent juste avoir leur permis.Il fera savoir qu’au sein de leur établissement, l’administration n’accepte jamais un dossier sans vérification.Il y a d’autres qui pensent qu’il suffit juste de faire déplacer une voiture pour bénéficier d’un permis, a-t-il déploré avant de signaler que c’est tout le contraire. « Un monsieur venait de sortir tout de suite. Il voulait avoir son permis, et lorsque je lui ai dit le prix, il me répond que c’est trop cher. Il  me dit alors qu’il e rendra à Koulikoro. Pour faire quoi ? Prendre son permis. Cela signifie que les autorités donnent des permis à  n’importe qui et à n’importe comment », nous dit-il.

Cependant les difficultés à l’accessibilité des permis règnent. L’Auto-école « Amadomo » se plaint du temps que les permis après l’introduction des demandes avant d’être accessible.Elle rejette cette faute sur ONT.Interrogée par notre équipe, Madame Ag Farimata Moussa, Secrétaire à la Direction Régionale des transports terrestres et fluviaux du district de Bamako, nous affirme que certains dossiers prennent du temps tout simplement parce qu’ils ne sont incomplets ou douteux. « Nous ne pouvons pas demander à ce que les permis apparaissent si tous les dossiers ne sont pas dans les normes », explique madame Ag. Elle se profite de cette occasion pour nous montrer le dossier d’un candidat sur lequel le lieu de naissance ne correspond pas à ce qui se trouve sur son acte de naissance. Pour avoir le permis,il faut que tout soit d’abord bien réuni, précise-t-elle.

Hormis cela, notre équipe a eu à tendre son micro à monsieur Abdoulaye Cissé, conducteur de voiture personnelle,  qui nous fait comprendre que les conducteurs de transport en commun sont les personnes qui occasionnent le plus d’accidents parce qu’elles sont toujours pressées. Il déplore l’incivisme du côté d’autres usagers, voire conducteurs, qui ne tiennent  presque pas compte des feux signalisation.Interrogé également par notre équipe,un chauffeurde taxi, Brehima, rejette à son tour la faute de ces accidents aux personnes qui conduisent avec imprudence. Outre, il déplore la présence sur nos voies publiques de conducteurs qui ignorent les règles du Code de la route.

Quant à la validité de ces permis de conduire en dehors du Mali, nous nous sommes renseignés auprès du formateur AmidouDjimde de l’auto-école « UNITE » de Kalaban-Coura soutiendra que les possesseurs des permis nationaux peuvent juste faire un voyage de moins  de 3 jours au maximum à l’extérieur. Hormis cela, les détenteurs de ces permis ne peuvent en dehors du Mali exercer leur professeur de chauffeur avec ce document.  Néanmoins,monsieur Djimde nous rassure qu’il y a des permis internationaux qui peuvent être délivrés à  l’aide de la copie du permis national.

Quant aux raisons qui orientent beaucoup d’étudiants vers ces auto-écoles, certains candidats nous expliquent que c’est en vue de devenir des chauffeurs. Nous avons été  surpris d’entendre Moussa Traoré,agent de sécurité à la SASSE, qu’il a cherché son permis juste pour conduire sa mère au travail.  De son côté, Oumar Diakité, étudiant à la Faculté des Sciences Humaines et des Sciences de l’Éducation (FSHSE)explique qu’il veut d’abord prendre le permis de poids léger avant de prendre le poids lourd.Car selon lui, avec le poids léger il pourra facilement avoir du travail ; or, avec un poids lourd, il lui faudra passer 3 mois comme apprenti auprès d’un chauffeur avant qu’il n’ait la confiance de ce dernier. Confiance grâce à laquelle, il pourra enfin avoir un véhicule à conduire comme chauffeur qualifié.

Djènèba Touré,  Stagiaire

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here