Demandes de visas français : Le centre CAPAGO ouvre ses portes

Il offre de bonnes conditions d’accueil et veille sur la conformité des demandes de visas avant de les expédier au consulat de France.

Le consulat général de France a mis en place une nouvelle procédure de collecte des demandes de visa. Entrée en vigueur le 23 janvier dernier, cette évolution de la procédure de collecte veut que désormais, les demandes de visas sur passeport ordinaire soient collectées au Centre Capago, situé au 5è étage de l’immeuble Babouya à l’ACI 2000 en face du siège d’Orange Mali. L’ouverture officielle de ce Centre a eu lieu hier, en présence du ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Yaya Sangaré, de l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer, de celui de l’Union européenne, Holleville Alain, du président directeur général de Capago International, Laurent Mallet, du consul général de France au Mali, Mme Catherine Mancip et de plusieurs autres invités.

Le Centre Capago offre un espace de 500 m2 pour accueillir les demandeurs de visas contre à peine 100 m2 au Consulat. Désormais, le demandeur n’aura plus à se rendre au consulat de France. Il fera dans ce Centre à la fois le dépôt de sa demande et le retrait de son passeport une fois le visa obtenu. Capago jouera aussi le rôle de centre d’appels et pourra renseigner le demandeur sur le suivi de son dossier. Si au consulat les rendez-vous étaient de 8h00 à 10h 30, dans ce Centre, les demandeurs de visa pourront déposer les dossiers de 8h30 à 16h00.

Pourquoi confier la collecte des dossiers à un prestataire extérieur ? Mme le consul a rappelé qu’il s’agit d’un mouvement mondial, qui concerne l’ensemble des consulats de France de par le monde depuis quelques années. Ce mouvement résulte de l’augmentation de la demande de visas d’entrée en France, et plus généralement dans l’espace Shenghen.

Mme Mancip a expliqué que cette augmentation de la demande s’inscrit pleinement dans les engagements du président français, mais aussi celui de ses prédécesseurs, de faciliter la mobilité régulière, les voyages d’affaires, les voyages des étudiants et tout simplement les visites touristiques puisque Paris reste la première destination mondiale du tourisme. Elle a souligné que ce mouvement mondial concerne aussi le Mali puisque le consulat a instruit 19.000 demandes de visas au cours de l’année 2018, soit une augmentation de 12% par rapport à 2017. Elle ajoutera que le changement a concerné le Burkina il y a 15 jours et dans quelques semaines, le Togo, le Bénin et la Guinée Conakry suivront.

Mme Mancip a espéré que d’autres représentations européennes viendront les rejoindre. Elle a remercié à ce titre l’ambassadeur de l’UE pour sa présence à la cérémonie. Elle a tenu à rappeler que l’instruction des demandes de visas sur passeport ordinaire s’effectue toujours par des agents consulaires et sous l’autorité exclusive du consul général. Les demandes sur passeports officiels restent de la compétence exclusive de l’ambassadeur de France et, pour des raisons de souveraineté, la collecte des dossiers continuera à s’effectuer à l’ambassade de France. Le consulat général de France, mais, également l’ambassadeur de France seront très attentifs à ce que cette évolution se fasse sereinement. Des contrôles souvent inopinés sont prévus dans le cadre du contrat qui les lie à Capago et ils restent à l’écoute des demandeurs sur l’adresse générique visas du consulat.

Le ministre Sangaré s’est réjoui de l’inauguration d’un tel centre qui améliorera les conditions d’accueil des demandeurs de visas et le traitement des demandes. « Il y aura une assistance pour aider les demandeurs à fournir les pièces requises. Cela va créer plus de transparence dans la gestion des demandes de visas, les intermédiaires vont être écartés », a-t-il commenté. Yaya Sangaré a invité ensuite les demandeurs de visas à respecter la nouvelle procédure, avant de préciser que le Centre Capago n’est pas un lieu pour favoriser ou aider à quoi que ce soit, c’est un lieu pour la collecte de demandes de visas.

Le centre Capago a été présenté par son PDG comme une entreprise qui travaille pour la France et les pays de l’UE, et dont le métier est la gestion des visas exclusivement. Dans ce métier, depuis une dizaine d’années, Capago a traité à peu près un million de demandes de visas depuis qu’il a commencé ses activités. Laurent Mallet a remercié le consulat et l’ambassade de France pour la confiance placée en son entreprise et remercié les équipes qui ont rendu possible la présente cérémonie. Il a tenu à préciser que le rôle de Capago est de s’assurer que le dossier est bien ficelé avant de le transmettre à l’administration. En aucune manière, il n’a une influence sur la décision qui sera prise.

Rappelons que la saisie du formulaire de demande dans l’application France visas reste désormais obligatoire. Après la coupure du ruban symbolique, les invités ont visité la salle de réception, les espaces standard et premium.

Aminata Dindi SISSOKO

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here