Le SADI sur la crise vénézuélienne : « Le seul Président légitime et légal se nomme Nicolas Maduro…»

Plusieurs manifestants du parti SADI, en collaboration avec le club Ahmed Sékou Touré, la fondation Hugo Chavez et l’Association Malienne d’Amitié avec les Peuples de l’Amérique Latine et du Caraïbe (AMAPALC), étaient dans les rues de Bamako, ce mercredi 30 janvier 2019 aux environs de 16h.

C’était pour apporter leurs soutiens au Président vénézuélien Nicolas Maduro et dénoncer l’ingérence de la communauté internationale dans les affaires du Venezuela.

Sous un soleil de plomb, cette marche pacifique, partie du monument Kwamé Krumah à l’ambassade du Venezuela au Mali, a vu la présence du Président du parti SADI Dr. Oumar Mariko accompagné de ses camarades députés, l’honorable Amadou Araba Doumbia et Amadou Nanko Mariko. Tout au long du trajet, les marcheurs scandaient le slogan « A bas l’impérialisme Américain et Français ! A bas la dictature ! Honneur au peuple Vénézuélien ! Vive la révolution ! ».

Ainsi, après plusieurs minutes de marches, les manifestants ont été accueillis à leur arrivée par l’ambassadeur du Venezuela au Mali, Monsieur Oscar Ernesto Romero Vallenilla. « Nous vous remercions pour cette organisation spontanée, symbolique qui n’est qu’un début de soutien au président Nicolas Maduro, au peuple Vénézuélien, et à tout le peuple du monde qui se bat pour l’indépendance, pour la justice, pour l’égalité et la souveraineté du peuple » a déclaré le Président du parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI), l’honorable Oumar Mariko face aux militants surexcités. Pour les marcheurs, l’unique Président légitime du Venezuela n’est ni moins ni plus Nicolas Maduro. C’est ce qui ressort de la lecture de la déclaration commune faite par le porte-parole des marcheurs, M. Siaka Coulibaly. « Que les USA et l’UE sachent définitivement que le peuple du Venezuela a voté massivement le 20 Mai 2018 pour Nicolas Maduro qui a été investi le 10 janvier 2019 », a martelé M. Coulibaly dans sa lecture, avant d’ajouter que : « le seul président légal et légitime du Venezuela se nomme Nicolas Maduro ». Ils accusent, à cet effet, les Etats-Unis d’Amérique, la France et l’Allemagne d’avoir instrumentalisé une opposition pour, disent-ils, « perpétrer une guerre civile au Venezuela ». « Comment ces donneurs de leçon de démocratie, peuvent-t-ils au nom de la démocratie, choisir un Président en lieu et place du peuple Vénézuélien ? » s’interrogent les manifestants qui estiment que le Venezuela n’a aucune leçon de démocratie, de transparence à recevoir d’aucun pays.

Par ailleurs, les manifestants ont salué, dans leur déclaration, le courage des pays qui soutiennent le Venezuela et son Président Nicolas Maduro dans cette période difficile de leur histoire. Il s’agit entre autre de la Russie, de la Chine, de l’Iran, de la Turquie, de la Corée du Nord, de l’Uruguay et du Mexique.

C’est la main de l’ambassadeur du Venezuela au Mali, M. Ocar Ernesto Romero Vallenilla, qui a finalement reçu la déclaration des marcheurs. Et celui-ci a manifesté, à son tour, toute sa satisfaction et la reconnaissance du peuple Vénézuélien à l’endroit du parti SADI et à tous les marcheurs qui ont manifesté, par cet acte, leurs soutiens au Président Nicolas Maduro. « Dans notre constitution, il n’existe pas de gouvernement autoproclamé » a martelé M. l’ambassadeur, qui a aussitôt rassuré que seul Nicolas Maduro est le Président élu par le peuple Vénézuélien.

La marche a pris fin par la signature de la déclaration commune par les différentes parties à l’intérieur de l’Ambassade du Venezuela.

A signaler que cette marche pacifique fait suite à la crise politique qui secoue actuellement le pays d’Hugo Chavez sous convoitise de l’impérialisme occidental avec les Etats-Unis à la tête et en complicité avec le président de l’assemblée nationale du Venezuela qui s’est autoproclamé Président de la République.

Boubacar Kanouté.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here