Mort des journalistes RFI : François Hollande devant les juges

L’ancien président, François Hollande, a été entendu par la justice française dans l’affaire des deux journalistes de RFI assassinés au Mali. Le 2 novembre 2013, Ghislaine Dupont et Claude Verlon avaient été tués, juste après leur enlèvement à Kidal, Ces juges parisiens qui enquêtent sur l’enlèvement de Ghislaine Dupont et Claude Verlon l’ont interrogé le 11 janvier sur des conversations en “off” avec des journalistes dans lesquelles il aurait évoqué des informations qui semblaient contredire les investigations. L’ancien patron de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) Bernard Bajolet a également été entendu, le 10 décembre 2018.

Le 2 novembre 2013, un convoi de militaires français avait découvert le corps des reporters, tués par balles, non loin du pick-up de leurs ravisseurs, tombé en panne, selon les enquêteurs qui privilégient la thèse d’une prise d’otages ratée d’un groupe djihadiste.

Ségou : Plusieurs militaires tués

Un véhicule des forces armées et de sécurité a sauté, le lundi 28 janvier dernier, sur un engin explosif improvisé, probablement une mine, près du village de Toye commune de Matomo, cercle de Macina (Ségou). Le bilan fait état de plusieurs militaires tués et deux autres blessés. Rappelons que la semaine dernière, jour pour jour, une patrouille de l’armée avait subi une attaque non loin de cette même zone où un militaire a été tué. L’attaque avait été revendiquée par le « Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans » (JNIM) arguant qu’elle visait à défendre les Peulhs contre un regroupement de militaires soutenu par des chasseurs traditionnels.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here