Déclaration du MAE de Russie à propos de la suspension de la participation des Etats-Unis au Traité bilatéral sur les forces nucléaires a portée intermédiaire

(Déclaration du MAE de Russie du 2 février 2019)

Le 2 février a.c. les Etats-Unis d'Amérique ont officiellement notifié la Fédération de Russie par une note du Département d’Etat de la suspension de leur participation au Traité bilatéral sur les forces nucléaires a portée intermédiaire de 1987 et du lancement d’une procédure de retrait de celui-ci. Par ailleurs, les américains ont déclaré qu’ils ne se considéraient plus liés par les engagements d’après ce document, c’est-à-dire, ils peuvent procéder ouvertement à la mise au point, à la fabrication et au déploiement des armements, interdits par le Traité.

Ainsi, Washington, à qui nous avions déjà depuis de longues années des questions relatives au respect du Traité FNI par celui-ci, s’est engagé sur la voie de sa démolition définitive et a porté par cela même un nouveau coup foudroyant à tout le système de contrôle des armements, minutieusement édifié depuis plusieurs décennies. Cette démarche va sans aucun doute avoir de conséquences graves et de grande portée pour toute l’architecture de la sécurité internationale et la stabilité stratégique, en premier lieu – en Europe. La responsabilité pour cela incombe entièrement et en totalité aux Etats-Unis.

La Russie a fait le maximum du possible pour sauver le Traité. Nous avons essayé maintes fois d’ammener les américains aux discussions professionnelles, nous avons proposé des initiatives concrète dans l’intérêt de la recherche des solutions et pour régler nos revendications réciproques. En faisant preuve de bonne volonté nous avons acquiescé à des mesures de trensparence sans précédent qui dépassent les exigeances de l’Accord. Cependant tous nos efforts ont été ignorés ou bloqués de la part des Etats-Unis, qui depuis longtemps ont pris le cap de démantelement du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire pour se débarasser des limitations à
l’accroissement de leur potentiel des missiles.

Face aux nouvelles menaces créées par Washington nous serons, cela va de soi, forcés de prendre tout notre possible pour assurer notre securité nationale. La Russie se réserve le droit d’agir par effet de miroir en ce qui concerne le dévélopment, la production et le
déploiement des missiles à portée intermédiaire et plus courte basés à terre.

Par ailleurs, comme Vladimir Poutine, Président de la Fédération de Russie, a déclaré le 2 février, ayant pleine conscience d’un rôle particulier qui revient à la Russie dans le maintien du paix et de la sécurité globale, notre pays ne va pas déployer les armements respectifs en Europe et dan d’autres régions où et tant que des missiles américains à portée intermédiaire et plus courte ne soient pas installés.

Au cas où Washington reconsidérera tout de même son attitude destructive et se conformera de nouveau au Traité FNI, nous sommes ouverts au dialogue constructif sur le thème du Traité FNI et
de toutes les autres questions de la stabilité stratégique sur la base du respect mutuel et de l’un et de l’autre, tout comme de ceux de la communauté internationale dans son ensamble.

Source :Ambassade de la Federation de Russie au Mali

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here