Assemblée générale ordinaire de la zone II de l’ACNOA à Bamako : Faire le bilan de l’exercice 2017-2018 et dégager les perspectives pour 2019 – 2020 La Vision ” Un projet, un Pays ” pour les deux prochaines années

25

L’Assemblée générale ordinaire de la Zone II de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) tenue à Bamako, le 2 février dernier, a permis d’évaluer le chemin parcouru et d’envisager les perspectives pour 2019 – 2020. Et le rapport financier présenté par l’Auditeur interne, Sergio Mane, a certifié la bonne tenue de la comptabilité des deniers de la Zone et confirmé la sincérité et la régularité des dépenses. Les délégués ont adopté le principe d’un manuel de procédures et d’audit interne. A l’issue de cette rencontre, le président du Comité national olympique de la Mauritanie, Mohamed Mahmoud Mah et Béatrice Allen, membre du Comité international olympique (CIO) ont été nommés respectivement président d’honneur à vie et présidente d’honneur à vie de la Zone II de l’Acnoa. 

Bamako, la capitale malienne, vient d’abriter l’Assemblée générale ordinaire de la Zone II de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) dont les travaux se sont déroulés, le 2 février dernier, à l’Hôtel Millenium, sous la présidence du ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé. On notait aussi la présence très remarquée du nouveau président de l’Acnoa, l’Algérien Moustapha Berraf et de Béatrice Allen, membre du Comité international olympique (CIO). Sans oublier les responsables des Comités nationaux et olympiques des pays membres de la Zone II.

Comme à l’accoutumée, tous les ingrédients étaient réunis pour que cette rencontre de Bamako pût se dérouler dans de meilleures conditions. On peut dire aujourd’hui, sans risque de se tromper, mention spéciale à la Commission d’organisation pour la réussite de cette Assemblée générale ordinaire.

L’ouverture des travaux a été marquée par trois discours. Il s’agit d’abord du mot de bienvenue du président de la Zone II de l’Acnoa, notre compatriote Habib Sissoko, ensuite l’intervention du président de l’Acnoa, Moustapha Berraf puis le discours d’ouverture du ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé.

“Qu’il me soit d’abord permis de m’acquitter de l’agréable devoir de souhaiter la chaleureuse bienvenue à nos illustres invités et aux délégués des Comités nationaux olympiques membres de la Zone II. A vous tous je voudrais exprimer mes sincères remerciements.

L’éclat de notre session est assurément relevé par la présence du ministre des Sports, du président Moustapha Berraf et de Mme Beatrice Allen. Je reçois cet honneur avec gratitude et humilité, mais aussi avec fierté pour mon pays.

En plus de l’aménagement et de l’équipement du Secrétariat Exécutif, nous nous réjouissons du soutien du Mali aux actions de la Zone”. C’est par ces mots qu’Habib Sissoko, président de la Zone II de l’Acnoa, président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) a souhaité la bienvenue aux délégués.

Mention spéciale au ministre Jean Claude Sidibé

L’occasion était bonne pour lui de rendre un hommage mérité au gouvernement du Mali à travers le ministre des Sports : “Je voudrais, Monsieur le Ministre, au nom des délégués de la Zone II et au mien propre, manifester notre reconnaissance aux hautes autorités du Mali et au gouvernement malien. Cela est un geste de solidarité africaine et un attachement à l’intégration sous régionale tels que mentionnés dans la Constitution du Mali et sans cesse traduits en actes concrets. A vous-même, Monsieur le Ministre, nous tenons à faire une mention spéciale pour votre sollicitude constante et votre engagement à nos côtés. Votre âme de dirigeant sportif émérite ne peut que véhiculer les vraies valeurs du sport et de l’olympisme”.

S’adressant à Moustapha Berraf, le président de la Zone II a salué la coopération entre le Mali et l’Algérie : “Votre pays, l’Algérie a toujours offert au Mali les effets bénéfiques de la solidarité africaine et pour notre part, en matière de sport. Cette coopération fraternelle a nourri une grande amitié entre les dirigeants. La fraternité de combat pour la liberté et la dignité contre l’oppression coloniale renforce cette amitié. Excellence Beatrice, je salue votre présence à nos côtés, présence qui magnifie le lien historique entre le Mali et la Gambie”.

Célébrer la bonne gouvernance

Avec la tenue de cette Assemblée générale ordinaire, Habib Sissoko estime qu’il s’agit bien de célébrer la bonne gouvernance qui impose l’exercice de recevabilité. “Cette session clôt une période et ouvre une autre encore plus passionnante et plus exaltante, compte tenu des défis à relever. Notre Zone, en dépit des insuffisances à combler, a des acquis en termes de fonctionnement des structures et de réalisation d’activités. Ces acquis sont salués par les instances de l’Acnoa.

Dans la perspective d’opérer des choix objectifs, la nouvelle période nous enjoint d’examiner nos actions futures à la lumière des capacités réelles de notre organisation et des engagements fermes que nos Comités nationaux olympiques peuvent réaliser. Cela sauvegarderait la crédibilité de notre organisation. La nouvelle période nous enjoint également de nous pencher sur les programmes de 2019 – 2020 pour évaluer leur faisabilité en termes d’organisation”.

Ainsi s’est exprimé le président Habib Sissoko, avant de mettre un accent particulier sur la “Vision, Un projet, un Pays” pour les deux prochaines années. “Cette Vision participe de la logique de partage des responsabilités et des sacrifices. Chacun doit avoir cela à l’esprit. La réalisation de cette vision aura l’avantage de faire rayonner notre zone auprès de nos pays respectifs et des autorités politiques. Pour garantir ce projet, l’adoption des programmes doit se faire en fonction de l’intérêt des pays, avec en toile de fond les moyens de mise en œuvre. Dans cette vue, la collaboration étroite de nos CNO avec les instances sportives nationales et les départements en charge des Sports doit être constamment recherchée.

Il me parait essentiel, enfin, que nous nous joignons à l’unanimité faite sur l’Agenda 2020 du CIO. Cette feuille de route stratégique pour l’avenir du mouvement olympique est culture de la bonne gouvernance et renforcement du rôle du sport dans la société” a rappelé Habib Sissoko.

“Je suis persuadé qu’en mettant ensemble nos énergies et avec la volonté que je connais de nos CNO, nous ferons de notre Zone un pôle lumineux du Mouvement Olympique Africain. Que cette Assemblée ait une seule âme pour atteindre cet objectif” a-t-il conclu.

Prenant la parole, le président de l’Acnoa, Moustapha Berraf a, tout d’abord, remercié le président Habib Sissoko pour l’avoir invité à cette Assemblée générale ordinaire de la Zone II à Bamako, avant d’adresser ses sincères salutations au ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé, pour le bon partenariat avec le Comité national olympique et sportif du Mali. Il a saisi cette opportunité pour rendre un vibrant hommage au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, avant d’exprimer sa confiance aux responsables de la Zone II de l’Acnoa pour la poursuite des belles actions entreprises.

Moustapha Berraf a également mis l’accent sur la restructuration en cours au niveau de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) notamment la réduction du personnel qui a abouti à une économie de 500 000 dollars par an. Cette enveloppe financière sera désormais investie aux activités sportives.

La collaboration entre les CNO et les gouvernements est un impératif et une nécessité …

Avec beaucoup de fierté que le ministre des Sports a pris la parole. “C’est avec un réel plaisir que je préside cette cérémonie d’ouverture, tout en espérant qu’elle constituera le cadre propice de discussions franches entre les acteurs impliqués dans la gestion de l’Acnoa en vue de la réalisation de succès encore plus éclatants dans les années à venir au bénéfice de nos pays respectifs.

Les assises de la Zone II de l’Acnoa ont toujours été une occasion pour nous, autorités du siège du Secrétariat exécutif, de partager avec nos frères et sœurs des pays membres un temps de réflexion et d’échanges que nous apprécions” dira Me Jean Claude Sidibé. Il a ensuite rappelé que : “la collaboration entre les CNO et les gouvernements dans le cadre du développement du sport en général est un impératif et une nécessité qui nous engage à resserrer nos rangs pour la complémentarité de nos missions et la convergence de nos objectifs”.

S’agissant de la présence du président de l’Acnoa à ses assises, Me Jean Claude Sidibé estime que c’est le témoignage de l’intérêt qu’il accorde au développement et à la promotion des activités physiques et sportives.  “Cette Assemblée générale ordinaire atteste que l’avenir peut être envisagé avec sérénité, car je demeure convaincu de votre dynamisme à vous surpasser, de la volonté qui vous anime pour un réel rayonnement de l’Acnoa au-delà de nos frontières africaines. Je profite de l’occasion pour saluer la présence de Mme Béatrice Allen, membre du CIO qui nous fait l’honneur d’être à nos côtés” a-t-il conclu.

                     El Hadj A.B. HAIDARA

 Pour son engagement et son dévouement pour le développement du sport :

Mme Kéïta Aminata Maïga honorée par une distinction du président de l’Acnoa Moustaphe Berraf

Assemblée générale ordinaire de la zone II de l’ACNOA à Bamako : Faire le bilan de l’exercice 2017-2018 et dégager les perspectives pour 2019 – 2020 La Vision ” Un projet, un Pays ” pour les deux prochaines années
La première dame honorée par une distinction

Présent à Bamako dans le cadre de l’Assemblée générale ordinaire de la Zone II, le président de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) Moustaphe Berraf a été reçu en audience par la Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga, le vendredi 1er février. Cette rencontre s’est déroulée en présence du président de la Zone II, Habib Sissoko, non moins président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) et président de l’Union africaine de judo.

Profitant de cette visite de courtoisie, le président de l’Acnoa, Moustaphe Berraf, a offert une distinction honorifique en guise de remerciement pour son engagement et son dévouement pour le développement du Sport. “Je suis honorée en recevant cette distinction offerte par l’Association des comités nationaux d’Afrique. J’en profite pour souhaiter plein succès aux travaux de l’Acnoa” a déclaré Kéïta Aminata Maïga.

Il est nécessaire de préciser que Mme Kéïta Aminata Maïga est la présidente de l’ONG Agir, présidente de l’Académie nationale olympique du Mali et vice-présidente de l’Association des académies nationales olympiques d’Afrique.

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here