Contingent des stagiaires de l’APEJ 2019 : Mamadou Diawara dit Mao sensibilise

A travers une Assemblée Générale de prise de contact, tenue la samedi 09 février 2019, à la Pyramide de Souvenirs, au Centre-ville de Bamako, le Président du Contingent des Stagiaires de l’APEJ 2019 a informé ces derniers sur le déroulement du stage, les difficultés qu’ils peuvent rencontrer.

Il s’agit de rompre avec le manque d’informations qui a caractérisé les différents contingents précédents. Selon le Président Diawara Mao du Contingent des Stagiaires de l’APEJ 2019, les problèmes que peuvent rencontrer un stagiaire peuvent être liés à des erreurs de noms, de numéros de téléphone sur les dossiers ou aux difficultés de transfert.

Aux dires de Mamadou Diawara, le Stagiaire peut corriger ces erreurs ou demander un transfert en adressant une demande de rectification à la Direction Générale de l’APEJ.

Le Président du contingent a fait comprendre aux Stagiaires que le stage est inéluctable dans la mesure où c’est un moyen pour eux d’acquérir des nouvelles expériences afin d’intégrer facilement le milieu professionnel.

«Un bon Stagiaire est ponctuel et assidu au Bureau, doit être remarquable dans le service dans lequel il on est affecté, ce n’est pas quelqu’un qui se préoccupe des réseaux sociaux au travail aux dépens du service, c’est une personne qui se respecte, se responsabilise, qui respecte sa hiérarchie. Un bon Stagiaire se doit la rigueur », a expliqué Mao Diawara.

Mamadou Diawara a aussi éclairé la lanterne des Stagiaires en les instruisant sur la finalité des stages de formation qui est d’avoir un emploi, de se faire recruter par une structure ou d’avoir une lettre de recommandation pour des facilité d’embauche.
«Pour accompagner ces Stagiaires, nous avons tout un système où le Bureau et les coordinateurs dans les différents Départements qui sont en contact direct avec les Stagiaires. Ceux-ci relaient les problèmes jusqu’au Bureau, après avoir, toutefois, tenté des trouver des solutions. Nous recevons des appels à tout moment de la part des Stagiaires, nous les accompagnons, c’est notre rôle, c’est notre devoir. Le Bureau a un programme rigoureux. Nous ferons en sorte que ce contingent soit le meilleur des contingents de l’APEJ», a indiqué le Président du contingent.

Concernant les salaires, Mamadou Diawara dira qu’ils se situent à des degrés différents, liés au CAP, au BT, au DUT, au BTS, à la licence et au Master, au Doctorat et au Professorat. Ces salaires vont en gros de 22000 FCFA au plus 50000 FCFA.

«C’est une aide de l’Etat aux jeunes, l’Etat fait de son mieux au lieu de laisser ces jeunes dans les grins en train de prendre du thé ou dans la rue. L’argent que l’Etat donne est une aide supplémentaire. Quand quelqu’un t’aide, tu ne dois pas l’obliger à augmenter, mais tu peux faire des doléances de façon intelligente », a-t-il fait comprendre.

Parlant du contrat au sein de l’APEJ, M. Diawara est clair : «Le contrat n’est pas renouvelable, c’est un contrat d’une année, parce qu’il faut donner la chance à d’autres jeunes pour pouvoir avoir accès à un stage».

A la fin de la rencontre, les Stagiaires sont sortis satisfaits et éclairés. Ces derniers ont souhaité que ces genres d’incitatives se pérennisent. Une dizaines de rencontres de ce genre ou ateliers sont programmés au cours de cette saison.

Cyril ADOHOUN

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here