Mali : les religieux au cœur la vie politique

Dimanche, ils ont réuni 60.000 personnes dans le grand stade de Bamako à l'appel du Haut conseil islamique du Mali. Son président, Mahmoud Dicko, appelle à la démission du gouvernement et de son Premier ministre.

Pour obtenir le départ de Soumeylou Boubèye Maïga de la Primature, le président du Haut conseil islamique du Mali, Mahmoud Dicko, s'est choisi un autre homme de taille : le très influent chef religieux de Nioro, Cherif Bouyé.

Les religieux accusent le Premier ministre d'être responsable de la détérioration de la situation sécuritaire dans le centre du pays où les violences intercommunautaires ont tourné aux massacres de populations civiles.

Le président du Haut Conseil islamique du Mali dit n'avoir pas apprécié que Soumeylou Boubèye Maïga ait déclaré que son gouvernement n'était pas responsable et ne se reproche de rien.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here