Lutte contre le chômage des jeunes et la pauvreté dans l’ espace UEMOA: Le Mali fait une progression de plus de 10 points sur l’ensemble des trois domaines de concentration

Le Président de la République, Chef de l’Etat , Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita a reçu en audience en début de soirée du jeudi 14 février 2019 , Monsieur Abdallah Boureima , Président de la Commission de l’UEMOA. Il séjourne à Bamako dans le cadre de la 4 è édition de la revue politique concernant la mise en œuvre des réformes politiques, projets et programmes communautaires au Mali. Au cour de la rencontre , il a été essentiellement question de l’etat des lieux et des sujets importants de l’espace économique sous-régional, mais surtout , les résultats satisfaisants et importants enregistrés par le Mali au sein de l’UEMOA au titre de la 4 è revue . Des sujets concernant l’ensemble de l’espace ouest africain ont également été évoqués . A l’issue de l’audience le Président de la République a prodigué des orientations et des conseils au Président de la commission de l’UEMOA .

« Ce soir , c’est une visite de courtoisie à Son Excellence Monsieur le Président de la République , pour d’abord lui réitérer toute ma gratitude, pour sa constante disponibilité à notre endroit , pour les conseils avisés qu’il nous a toujours prodigués , et aussi pour les orientations qu’il a données à l’issue de l’audience qu’il nous accorde . J ‘ai saisi l’occasion pour dresser l’état des lieux de l’Union , bien sûr des sujets importants ont été évoqués avec lui sur la croissance économique, le marché commun , la sécurité, les réformes sectorielles . Le Mali a enregistré des résultats importants et satisfaisants au titre de la 4 è revue ( une progression de 15 points entre sur l’ensemble des réformes qui touchent à la gouvernance économique et à la convergence, le marché commun et les réformes sectorielles). Et mieux le Mali a enregistré une progression de plus de 10 points sur l’ensemble de ces trois domaines de concentrations dont 20% de progression sur les réformes sectorielles. Les réformes sectorielles sont les plus importantes parce que ce sont elles qui peuvent donner un grand bond à la croissance économique . Nous avons besoin de cette croissance économique pour lutter contre le chômage des jeunes et contre la pauvreté tout simplement. Les résultas ont été consignés dans le mémorandum ». a déclaré le nigérien Abdallah Boureima , Président de la Commission de l’UEMOA depuis mai 2017.

Il faut rappeler que les participants à cette rencontre de Bamako avaient remis au Premier ministre , le mémorandum officiel qui a sanctionné les travaux de cette revue.

Ont assisté à l’audience le Ministre de l’économie et des finances , le Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République et le Conseiller spécial du chef de l’Etat en charge de ces questions .

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here