Extrémisme violent, protection des frontières dans le Sahel: les US renforcent les capacités opérationnelles des armées

Du 18 février au 1er mars 2019, plus de 2 000 militaires venant de plus de 30 pays partenaires africains et occidentaux participeront à Flintlock 2019 sur plusieurs sites au Burkina Faso et en Mauritanie. L’annonce a été faite par l’Ambassadeur américain, Andrew YOUNG, et le Major général de l’Armée de l’air américaine, Mark HICKS, commandant du commandement des opérations spéciales pour l’Afrique (SOCAFRICA), en ligne depuis Ouagadougou (Burkina Faso).

Flintlock est un exercice militaire et de maintien de l’ordre public intégré, annuel, dirigé par l’Afrique, qui, depuis 2005, renforce les forces des principaux pays partenaires en Afrique du Nord et de l’Ouest, ainsi que les forces d’opérations spéciales occidentales. Flintlock est le premier et le plus important exercice annuel des forces d’opérations spéciales du Commandement des États-Unis pour l’Afrique.

Cet exercice vise à renforcer la capacité des principaux pays partenaires de la région à lutter contre les organisations extrémistes violentes, à protéger leurs frontières et à assurer la sécurité de leurs populations.

En outre, l’exercice renforce les partenariats entre les forces d’opérations spéciales des pays africains et occidentaux, et les organismes d’application de la loi, augmentant ainsi leur capacité à travailler ensemble pendant les opérations multinationales continues et en réponse aux crises.

La formation durera 10 jours (du 18 au 28 février), supervisée cette année par le Burkina Faso. L’état-major a noté que l’objectif de l’exercice est de développer les capacités opérationnelles des pays sahéliens dans le cadre d’un partenariat multilatéral.

L’important événement militaire annuel reflète la volonté des pays participants d’accroître le niveau de coopération militaire et de sécurité dans la région sahélo-saharienne et offre l’occasion d’échanger des connaissances et des expériences en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée.

Les pays africains participants sont l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap-Vert, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Tchad et la Tunisie. Les partenaires occidentaux sont l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, le Royaume-Uni et la Suisse.

En impliquant à la fois les armées du Maroc et de l’Algérie, les traditionnelles manœuvres militaires américaines «Flintlock 2019» auront un caractère inédit.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here