Reconstitution des FAMAS: le Ministre de la défense rencontre les ex-officiers déserteurs

Le ministre de la Défense et des anciens combattants, le Pr Tiémoko SANGARE, a rendu visite, ce mercredi 13 février 2019, aux officiers déserteurs de l’armée qui viennent de rejoindre les rangs des FAMA, ces deniers temps, à l’École nationale de la gendarmerie de Faladiè. Présents pour leur recyclage, le ministre leur a apporté un message fort du gouvernement après leur accueil par le chef d’état-major général des armées.

Au total, ils sont une vingtaine d’officiers issus des différents groupes armés, parmi lesquels le Lieutenant Dah Ould Bechir, Sidi Mamar Kounta, El Hassan, Youssouf Ag Mama, Abdallah Ag, etc., à réaffirmer leur attachement au Mali et à son armée. Il y avait également l’ancien chef militaire du MNLA puis du HCUA, le Colonel Hassane Ag Mehdi plus connu sous le sobriquet Jimmy ‘’le rebelle « .

Après l’accueil du chef d’état-major général des Armées, le Général de Division M’Bemba Moussa Keïta, le lundi 11 février 2019, c’était au tour du ministre de la Défense et des anciens combattants d’aller à la rencontre des officiers déserteurs de l’armée malienne de retour. L’objectif était de s’enquérir des conditions de séjour ces officiers qui viennent de quitter le maquis à la faveur du processus de DDR.

Après un entretien avec ces derniers, le Pr Tiémoko SANGARE a souligné qu’il était venu leur apporter le message du gouvernement, qui est un message d’espoir. Ce message consiste, selon lui, à leur dire que le gouvernement souhaite que ce retour soit définitif. Aussi, a-t-il fait savoir, chacun doit apporter ce dont il est capable de faire par l’armée malienne. Surtout dans le cadre de la lutte contre le terrorisme auquel notre pays fait face. Leur retour marque un pas important dans la mise en œuvre de l’Accord paix.

En tout cas, le ministre se dit rassuré par les propos que ces officiers.

«Cela m’a donné beaucoup d’espoir, parce que j’ai senti dans les propos, l’engagement de chacun à reprendre sa place au sein des unités où ils ont eu à évoluer», a déclaré le Pr Tiémoko.

«J’ai senti en eux, le souci de chacun de contribuer au renforcement des forces armées et de sécurités de notre pays, mais surtout à la restauration de la cohésion sociale et la réconciliation », a-t-il poursuivi.

Pour le ministre, ces 18 officiers qui sont ici présents sont dans une position qui est de bon augure pour la suite du processus. Le ministre dit avoir l’espoir que les retardateurs ne vont pas tarder à rejoindre leurs compagnons.

Par ailleurs, au niveau des sous-officiers et militaires de rang, le MDAC a fait savoir que la plupart sont au rendez-vous.

«Il y a, à ce jour, plus de 350 éléments qui sont arrivés. Et, 150 attendent d’être transportés de Gao vers les zones de formation. Les officiers sont là, mais les sous-officiers et les militaires de rang se trouvent dans les différents centres de formation de l’armée malienne. Je suis très heureux de voir ce qui est en train de se passer. Ça veut dire que le processus de mise en œuvre de l’Accord est en marche accéléré. Et cela est heureux pour notre pays », a conclu le Pr Tiémoko SANGARE.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here