Sécurité à Kidal: la CMA annonce de nouvelles mesures réglementaires

Dans un communiqué signé le 30 janvier dernier et publié cette semaine, la coordination des Mouvements de l'Azawad annonce plusieurs mesures réglementaires dans la ville de Kidal. Selon les responsables de la CMA, ces dispositions visent à assurer la sécurité des personnes, prévenir contre les actes majeurs d’insécurité dans la région, qui fait face à de nouveaux défis sécuritaires. Ces mesures concernent entre autres la sécurité, la circulation routière et le cadastre.

« Cette décision a été adoptée à partir d'un constat », affirme le porte-parole de la Coordination des Mouvements de l'Azawad, joint par la rédaction de Studio Tamani. Selon Mohamed Ould Mahmoud, depuis la découverte des mines d’or à Kidal, des orpailleurs de nationalités confondues affluent vers la région. Ainsi, face à cette situation, les responsables de la CMA ont adopté ces nouvelles mesures réglementaires « pour la protection des populations locales et prévenir les actes majeurs d’insécurité » a t-il dit.
Dans le communiqué, les mesures en question sont classées en trois catégories à savoir « les contraventions, les délits et les crimes ». Les « cadis » sont désormais les autorités qui sanctionnent et tranchent les litiges à Kidal.
Dans le document, au titre de séjour pour les étrangers, la CMA exige désormais de chaque étranger y compris un citoyen malien, une pièce d’identité de son pays d’origine, avoir un tuteur local, être muni d’un « permis de séjour en cours de validité ». L’exploitation des mines par les étrangers n’ayant pas de tuteurs est « interdite ».
La CMA indique que cette disposition permettra « d’identifier les personnes étrangères et leurs lieux de résidence afin de faciliter leur propre sécurité dans leurs activités licites».Ces mesures réglementaires concernent également d'autres aspects comme les stupéfiants et alcools, le cadastre, l’hygiène et la santé.Pour ce qui est du respect de l'accord de paix, le porte-parole de la CMA, déclare que l'application de ces mesures va permettre de créer « un cadre favorable pour la mise en œuvre de l'accord pour la Paix et la réconciliation ».

« Ces mesures de la CMA pour sécuriser la ville de Kidal ont été prises en commun accord avec le gouvernorat », explique Mohamed AG Ichrach, gouverneur de Kidal. Selon lui, au-delà de la ville de Kidal, des actions similaires sont prises pour toute la région. Et « ce sont la Plateforme et la CMA qui assurent l'application de ces mesures en attendant le retour effectif de l’État dans la région », précise t-il.

Mohamed AG Ichrach, gouverneur de la région de Kidal

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here