Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales : Un vaste processus de réformes en cours pour sa restructuration

L’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT) a tenu, le vendredi 15 février 2019, sa 25ème session ordinaire budgétaire du Conseil d’administration. C’était à l’hôtel Onomo, sous la présidence du ministre de l’administration de territoriale et de la décentralisation non moins PCA, Mohame Ag Erlaf.

Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour des travaux de cette 25ème session ordinaire. Il s’agit d’examiner le procès-verbal de la 24ème session ordinaire budgétaire du conseil d’administration, l’état d’exécution des délibérations et recommandations de la 24ème session ordinaire, des 8ème , 9ème‘ 10ème sessions extraordinaires et la 1ère session par consultation à domicile du conseil d’administration, le projet de budget 2019 et le document de prévisions 2019 de l’ANICT, le rapport du Président de la Commission « Compte et budget » du Conseil d’Administration , le rapport annuel de performance 2018 de l’ANICT et le projet annuel de performance de l’ANICT 2019.

Après avoir remercié les administrateurs et les partenaires techniques et financiers pour leur présence, le ministre a, de prime abord, déclaré que l’exercice budgétaire 2018 du FNACT a été exécuté dans un contexte particulier pour l’ANICT. Selon lui, l’exercice de la maîtrise d’ouvrage par les collectivités territoriales dans une situation d’insécurité pour une bonne partie d’entre elles a eu un impact négatif sur la mobilisation de ressources financières allouées.

Ainsi, il dira que pour prévenir la détérioration budgétaire et financière de la loi des finances 2018, le Gouvernement a eu recours à une mesure d’annulation de crédits de 12.630.362.761 FCFA sur un abondement du FNACT par le budget de l’État de 22.780.827.000 FCFA. A l’en croire, cette mesure générale de baisse du niveau des crédits budgétaires a été appliquée à tous les secteurs. « Je voudrais assurer les administrateurs et nos partenaires techniques et financiers que cette mesure ne procède nullement d’un désintérêt de l’Etat ni pour le FNACT, ni pour la Décentralisation », a-t- il précisé. Parlant du projet de budget de l’exercice 2019 de l’agence, il a expliqué que le projet de cette année a été arrêté en équilibre des ressources et des emplois à la somme de 28.357.158.301 FCFA.

De même, que les ressources d’origine extérieure sont évaluées à 4.956.474.301 FCFA, soit 17,5% environ du budget 2019. Au dire du ministre l’agence a entamé un vaste processus de réformes concernant sa restructuration et la régionalisation du FNACT. « Elle recherche de financements innovants, comme le Fonds Vert pour le Climat pour conforter les collectivités territoriales dans le financement des domaines de leur compétence », a conclu le ministre.

Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here